Index du Forum


Forum libre et sans modérateur sur la spiritualité, garantissant la liberté de conscience.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le ministre veut promouvoir l'Islam de France

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Expression libre -> Débat de société
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Coeur de Loi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2012
Messages: 2 909
Genre: Masculin
Spiritualité: Bouddhiste chrétien

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 14:07 (2015)    Sujet du message: Le ministre veut promouvoir l'Islam de France Répondre en citant

Musulmans de France : le plan de Cazeneuve pour la sécurité et le dialogue

Ce plan prévoit notamment un certain nombre d’actions pour renforcer la sécurité de la communauté musulmane, le dialogue avec les fidèles et améliorer la promotion de «l’islam de France». En voici les principaux éléments :

Le ministère souhaite créer une fondation consacrée à l’islam de France, qui permettra notamment de promouvoir cette religion et «dynamiser les recherches» faites en la matière. «L’islam ne fait pas l’objet d’études comme il le devrait compte tenu de son importance», souligne-t-on dans l’entourage du ministre.

http://www.leparisien.fr/societe/un-plan-pour-la-securite-et-le-dialogue-de…

---

On dirait qu'on va créer une nouvelle religion : "L'Islam de France" !
C'est fou !
_________________
.
"Hommage au soutra du lotus"
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Fév - 14:07 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 400
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 16:06 (2016)    Sujet du message: Le ministre veut promouvoir l'Islam de France Répondre en citant

http://www.6play.fr/dossier-tabou-p_6188/L-islam-en-France-la-Republique-en-echec-c_11609230

2h 3min

Ce nouveau programme, incarné par Bernard de La Villardière, explore les grandes questions qui se posent à notre société. Des questions qui suscitent la controverse et divisent l'opinion. Pour ce premier numéro de Dossier Tabou, nous nous sommes intéressés à la compatibilité de l'islam avec la République.

Port du voile, du burkini, demandes à caractère intégriste à l'hôpital, écoles confessionnelles, construction de mosquées : voici une vingtaine d'années que les revendications relatives à la pratique de l'islam font la Une de l'actualité. Depuis les tragédies de janvier 2015, les Français s'interrogent davantage encore sur la place de l'islam dans notre société.
Lors de notre enquête, nous avons découvert que plusieurs courants de l'islam se livrent à une sévère concurrence sur le territoire national : modéré, piétiste fondamentaliste et djihadiste. Des courants financés, contrôlés, instrumentalisés par des puissances étrangères. Aujourd'hui, ce sont les porte-voix de l'Arabie Saoudite, de l'Algérie, du Maroc ou de la Turquie qui s'expriment le plus souvent dans les mosquées. Nous avons découvert que les imams les plus extrémistes gagnent du terrain aux dépens de modérés républicains, parfois menacés de mort.
Face à cette absence de gouvernance, une puissante fédération musulmane tente de mettre la main sur l'ensemble des musulmans: l'UOIF. L'Union des Organisations Islamiques de France est la filiale française des Frères Musulmans dans notre pays. Une institution secrète qui a pour but de déconnecter la communauté musulmane du reste de la société, de grignoter peu à peu l'espace public au nom de la liberté d'expression pour installer la charia en France. L'UOIF possède ses mosquées et ses écoles. Elle organise de grands rassemblements et attire des centaines de milliers de personnes qui peuvent écouter des prédicateurs étrangers souvent homophobes, antisémites et favorables à la lapidation des femmes. D'anciens Frères Musulmans ont accepté de témoigner pour dévoiler la stratégie cachée du mouvement qui veut former les élites islamistes de demain.
À l'hôpital public, des femmes refusent de plus en plus d'être examinées par un homme. Même du côté du personnel les entorses au règlement se multiplient. Voiles et barbes longues s'invitent dans les salles de consultation.
Dans certaines communes, des élus ont cédé aux sirènes du communautarisme. Pour s'attirer des voix ils multiplient les entorses à la laïcité. Financements déguisés de lieux de cultes ou aides à des écoles confessionnelles, ces coups de canifs dans le pacte républicain ont parfois renforcé localement les courants les plus radicaux de l'islam.
Jilbab, tchador, niqab, hijab, la question du voilement de la femme musulmane divise les Français. Le simple foulard suscite parfois l'hostilité. Nous avons rencontré des musulmanes qui souffrent de ces amalgames. Elles revendiquent le droit d'afficher leur appartenance religieuse dans un pays qui est le leur... Mais elles rejettent aussi la surenchère salafiste.

Au cours de notre enquête, nous avons voulu donner la parole à des musulmans qui sont les premiers à dénoncer les dérives dans la gestion de leur culte. Des dérives qui empêchent la naissance d'un véritable islam de France.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 400
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Ven 30 Sep - 11:34 (2016)    Sujet du message: Le ministre veut promouvoir l'Islam de France Répondre en citant

http://www.6play.fr/dossier-tabou-p_6188/L-islam-en-France-la-Republique-en-echec-c_11609230

2h 3min

Ce nouveau programme, incarné par Bernard de La Villardière, explore les grandes questions qui se posent à notre société. Des questions qui suscitent la controverse et divisent l'opinion. Pour ce premier numéro de Dossier Tabou, nous nous sommes intéressés à la compatibilité de l'islam avec la République.

Port du voile, du burkini, demandes à caractère intégriste à l'hôpital, écoles confessionnelles, construction de mosquées : voici une vingtaine d'années que les revendications relatives à la pratique de l'islam font la Une de l'actualité. Depuis les tragédies de janvier 2015, les Français s'interrogent davantage encore sur la place de l'islam dans notre société.
Lors de notre enquête, nous avons découvert que plusieurs courants de l'islam se livrent à une sévère concurrence sur le territoire national : modéré, piétiste fondamentaliste et djihadiste. Des courants financés, contrôlés, instrumentalisés par des puissances étrangères. Aujourd'hui, ce sont les porte-voix de l'Arabie Saoudite, de l'Algérie, du Maroc ou de la Turquie qui s'expriment le plus souvent dans les mosquées. Nous avons découvert que les imams les plus extrémistes gagnent du terrain aux dépens de modérés républicains, parfois menacés de mort.
Face à cette absence de gouvernance, une puissante fédération musulmane tente de mettre la main sur l'ensemble des musulmans: l'UOIF. L'Union des Organisations Islamiques de France est la filiale française des Frères Musulmans dans notre pays. Une institution secrète qui a pour but de déconnecter la communauté musulmane du reste de la société, de grignoter peu à peu l'espace public au nom de la liberté d'expression pour installer la charia en France. L'UOIF possède ses mosquées et ses écoles. Elle organise de grands rassemblements et attire des centaines de milliers de personnes qui peuvent écouter des prédicateurs étrangers souvent homophobes, antisémites et favorables à la lapidation des femmes. D'anciens Frères Musulmans ont accepté de témoigner pour dévoiler la stratégie cachée du mouvement qui veut former les élites islamistes de demain.
À l'hôpital public, des femmes refusent de plus en plus d'être examinées par un homme. Même du côté du personnel les entorses au règlement se multiplient. Voiles et barbes longues s'invitent dans les salles de consultation.
Dans certaines communes, des élus ont cédé aux sirènes du communautarisme. Pour s'attirer des voix ils multiplient les entorses à la laïcité. Financements déguisés de lieux de cultes ou aides à des écoles confessionnelles, ces coups de canifs dans le pacte républicain ont parfois renforcé localement les courants les plus radicaux de l'islam.
Jilbab, tchador, niqab, hijab, la question du voilement de la femme musulmane divise les Français. Le simple foulard suscite parfois l'hostilité. Nous avons rencontré des musulmanes qui souffrent de ces amalgames. Elles revendiquent le droit d'afficher leur appartenance religieuse dans un pays qui est le leur... Mais elles rejettent aussi la surenchère salafiste.

Au cours de notre enquête, nous avons voulu donner la parole à des musulmans qui sont les premiers à dénoncer les dérives dans la gestion de leur culte. Des dérives qui empêchent la naissance d'un véritable islam de France.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:56 (2016)    Sujet du message: Le ministre veut promouvoir l'Islam de France

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Expression libre -> Débat de société Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com