Index du Forum


Forum libre et sans modérateur sur la spiritualité, garantissant la liberté de conscience.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Salem Benammar
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Religion -> Monothéisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 13:37 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Les islamistes sèment la terreur et les modérés récoltent les honneurs de la République
21/09/2016 Salem Ben Ammar Laisser SVP un commentaire

Ils ont le droit de tuer et nous n’avons même pas le droit d’enterrer nos morts.
Malheur à ceux des nôtres qui dénoncent leur barbarie
Aussitôt accusés de provocation et d’incitation à la haine des musulmans
Ils ne sont ni une race, ni un peuple, ni une ethnie et nous sommes condamnés pour racisme anti-musulmans
Ils se veulent membres de l’Oumma, un clone du Reich nazi, une méga organisation mafieuse à vocation terroriste
A eux tous les honneurs de la République et à nous l’infamie et l’ignominie
Adulés et chéris comme s’ils étaient les Messies tant attendus
Ils ne sont jamais coupables de rien, c’est toujours la faute à l’autre
Quand ils sont pris la main dans le sac,vite disculpés et victimisés,
Déclarés par nos tribunaux chariatiques irresponsables de leurs actes
Souffrant de démence pour innocenter l’idéologie mortifère qui les nourrit
Il ne passe plus jour sans qu’ils ne répandent le sang des innocents
Égorgeant et décapitant nos prêtres comme en Algérie naguère
Nous sommes plus à l’abri nulle part
Capables de faucher la vie à nos policiers dans leurs lits
Étouffant la voix à tout jamais des combattants de la plume de la liberté
Faisant irruption dans nos salles de spectacle plongeant tout le pays dans l’erreur
S’en prenant au symbole de notre histoire en l’abreuvant du sang de nos enfants,
Ils ne reculent plus devant rien, sentant que leur victoire est proche
Crachant leur venin sur nos valeurs,terrorisant; profanant, violant nos femmes
Le silence est de mise pour ne pas offenser leur seigneurie
Tout leur est dû et nous leur devons rendre hommage à leurs exploits morbides
Les journaleux-collabos se plaisent à faire l’apologie de leurs crimes
Mis sur un piédestal comme s’ils étaient les nouveaux héros de notre temps
Nos dirigeants politiques n’ont d’yeux que pour eux et ne jurent que par eux
Voulant les faire grandir pour les conforter dans leur toute-puissance destructrice
Ils sont une chance pour l’humanité car ils sont les seuls à abréger sa souffrance insoutenable depuis ce jour funeste du 11 septembre 2001
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Sep - 13:37 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Sam 24 Sep - 11:36 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant



La bonne question que ces islamo-laudateurs devraient poser est-ce que la France survivra à son mariage avec l’islam ?
24/09/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Les Français doivent désormais faire confiance en l’islam. La République a l’avenir en rose avec lui. Un excellent parti pour elle et tous les candidats à l’Elysée le certifient. Je jure sur le Corampf il est compatible, soluble, associable, conciliable, diluable, fondable, malléable, flexible, modulable, arrangeable, adaptable, accommodable, digérable ingurgitable. On va enfin pouvoir vivre l’islam comme là-bas. Du bonheur garanti. Plus d’aides sociales, de CMU, d’allocs, de candidats à l’immigration clandestine, d’ISF,. Plus de fric pour les écoles publiques et les hôpitaux. Plus de recherche et développement tout pour la vulgarisation du Coran. Plus des nuits de sommeil de 8 heures car la prière vaut mille fois tous les sommeils du monde.

On se soignera au Coran et à la pisse du chameau. Que du bonheur pour le budget de la nation. Fini les déficits publics. On fermera les sales de concert et place aux centres de la Kommandantur nazislamiste..

Plus de grève, de syndicats et de revendications salariales et des droits des femmes à disposer de leur corps et de choisir leurs partenaires.

L’homosexualité ne sera plus visible et les homos doivent se cacher pour ne pas être lynchés. Plus de partis politiques et d’élections libres. Les lois sont dictées par Allah et l’homme doit les exécuter quelque soit le contexte et indépendamment de son libre-arbitre. Allah ne veut que le bien des hommes même si cela n’est pas à leurs goûts. Allah sait ce qui convient aux hommes et ne les déçoit jamais.

Plus de planning familial, de contraception, et de protection de la petite enfance surtout de sexe féminin qui sera cueilli dès le berceau pour les bonnes âmes masculines pour la protéger de la tentation en l’élevant jusqu’à l’âge de 9 ans pour leurs besoins sexuels même si entre temps il est permis de pratiquer comme Mahomet sur Aïcha l’entre-jambes..

Plus de répression du viol conjugal et des agressions sexuelles. Les lois favorables aux femmes seront abolies et la femme violée sera condamnée ou mariée à son violeur pour sauver l’honneur des siens.

Le voile pour toutes les femmes du berceau jusqu’à la mort et le djihad dès l’âge de 12 ans car on est déjà homme en islam, sine al ballagh.

Plus de prohibition de la pédophilie et de politique environnementale..

Les églises et les cathédrales transformées en mosquées comme là-bas.

Que du bonheur pour les concupiscents, les vautours et les détraques en tous genres. Les patrons n’ont plus à s’en faire les employés sauront se taire pour ne pas commettre la fitna et finir en enfer.

La France sera le 58 e pays de l’OCI pour finir par ressembler à l’Arabie Saoudite comme elle en a déjà un avant-goût avec ses îlots islamisés.

Le retour à l’état nature et la France pourra se réjouir d’avoir démontré par la preuve de sa néantisation qu’elle est parfaitement soluble dans l’islam.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Dim 2 Oct - 14:40 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

L'islam n'est pas antisémite, un juif qui se convertit à l'islam n'est plus considéré comme juif, l'islam est anti judaïsme et anti christianisme puisque la seule religion agréée par Allah est l'islam.

Hitler avait de l'admiration pour l'islam et des musulmans ont soutenu Hitler.
===================================================================
Défendre les valeurs de l’islam revient à faire l’apologie de la barbarie nazie
Salem Ben Ammar Un commentaire

Parlons-en de ces valeurs de l’islam que veulent imposer aux Français les musulmans de France et leurs godillots qui nous gouvernent.

Quelles sont ces valeurs et leur compatibilité avec la république et les exigences du bien-vivre ensemble et de la laïcité ? A-t-on besoin de promouvoir et de défendre ces valeurs si on était soi-même républicain et laïc à moins que l’on soit animé par des arrières-pensées prosélytes et on veut profiter de l’aubaine électorale pour faire de la propagande politico-religieuse ?

Pourquoi pas des Témoins de Jéhovah et des scientologues parties prenantes auxdites joutes électorales ? Si tout un chacun se met à se faire l’avocat de ses convictions religieuses c’est le début de la fin de la république, un acte de défiance à l’égard de ses institutions, une manifestation des rejets de ses valeurs et une manière machiavélique pour marquer le retour par la grande porte de la prééminence du religieux sur la vie des hommes.

Est-ce que les valeurs de l’islam sont en danger tel qu’elles ont besoin que l’on vole à leur secours et soient mises au coeur du débat politique en France aujourd’hui ? Qui met à mal la sécurité des Français aujourd’hui est-ce la République ou l’islam ? S’il y a des valeurs à défendre ce ne sont certainement pas celles qu’on croit.

Les valeurs de l’islam sont les mêmes pour tous les musulmans, aussi bien en France comme en Arabie Saoudite comme partout ailleurs. Il n’y pas de valeurs modulables et modulées que les musulmans peuvent accommoder selon leur convenance.

Que ce soit l’U.O.I.F., le C.C.M.F. les Boko Haram, les Shebabs, les Talibans, Ennahdha, l’Aqmi, la Qaïda ou l’E.I. ils professent le même islam et promeuvent les mêmes valeurs sauf que ce sont les moyens de communication qui diffèrent d’un groupe à l’autre mais ils convergent tous vers le même but: instaurer le règne de l’islam et mettre l’humanité tout entière au régime abominable de la charia

En aucun cas ces groupes ne sont porteurs de valeurs autres que celles qui sont fixées par le Coran et la Sunna. Ils sont dogmatiquement anti-démocrates, anti-laïques et antirépublicains, il n’y a aucune chance de les voir un jour devenir les défenseurs de la veuve et de l’orphelin et se découvrir des vertus humanistes.

Le monde doit se préparer à un avenir des plus sombres avec l’islam.

Les Français qui ont le droit à juste titre d’être suspicieux et inquiets ne doivent pas être culpabilisés sous prétexte que l’islam est étranger à l’image apocalyptique et sanguinaire que des groupuscules extrémistes renvoient de lui.
Les avocats de l’islam seraient certainement plus avisés de faire lecture aux Français des sourates et des hadiths qui servent de sève idéologique aux activistes musulmans.

Que ces zélateurs-prestidigitateurs-mystificateurs-fabulateurs qui cherchent à enjoliver l’image nauséabonde de l’islam et l’innocenter de ses crimes.

Il est à douter que les valeurs de l’islam soient de portée universaliste comme l’humanisme, la non-violence, la liberté,le respect de la vie, l’amour de l’humain et de ce qui est différent de soi, l’égalité entre les hommes et les sexes, la vertu du travail, le devoir de mémoire, la justice, l’équité, la parité, le féminisme, les droits de la femme au respect de sa vie et son corps et les droits de la petite enfance.
Cette religion sortie tout droit des caniveaux de l’humanité connue pour ses immenses talents de plagiaire croyant pouvoir tout révolutionner qu’au point qu’elle a décapité les Tables de Loi de Moïse se voulant elle-même une Loi avant toutes les lois.

J’ai beau chercher dans la liste des valeurs de l’islam, il n’y a ni modestie ni humilité,L’islam n’aime pas l’individualité et met freins qui peuvent contribuer à l’émancipation de l’homme. Il est contre le libre-arbitre, la dignité humaine, l’honnêteté intellectuelle, l’innovation, le progrès social, le respect des biens des non-musulmans, les droits de l’homme etc..

Les valeurs de l’islam c’est la dhimmitude, la relégation des femmes et le labourage de leurs corps, l’oisiveté, le nombrilisme, le racisme anti non-musulman, le despotisme, l’ignorance, l’obscurantisme, la lapidation, la décapitation, l’hégémonisme, le suprémacisme, le terrorisme, le fatalisme, l’incapacité de se remettre en question, l’ethnocentrisme, le voile symbole de l’état d’infériorité des femmes, la pédophilie, la nécrophilie, la zoophilie
================================================================




Encore aujourd'hui Hitler est admiré par des masses fanatisées acquises à PBSL.




_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 11:14 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

L’Afrique du Nord était encore plus judéo-chrétienne que l’Occident mais l’islam a tout détruit
Salem Ben Ammar 5 commentaires

Nous Nord-africains nos origines se perdent dans la nuit du temps nous sommes les enfants de la Kahena, Didon, Hannibal, Koceila, Saint-Augustin, Saint Cyprien, Sainte Monique, et des 3 papes berbères:-Victor Ier était berbère, né dans l’actuelle Tunisie, il fut évêque de Rome et à ce titre gouverna l’Église romaine1 à partir de 189 et ce durant une dizaine d’années
-Miltiade ou Melchiade, né en Afrique du nord, fut pape de 311 à 314
-Gélase Ier, également berbère, fut pape de 492 à 496. Mais nos envahisseurs arabo-musulmans balayant et détruisant tout sur leur passage ont fini par tout effacer de notre mémoire historique rendant illicite toute référence à notre passé immémorial.

Par un procédé alchimique des plus grotesques les colonisateurs arabo-musulmans qui ont mis la région à feu et à sang commettant l’un des plus grands génocides de l’histoire humaine, jamais reconnu comme tel, ont dissous notre histoire dans la leur et fait de nous les enfants de Mahomet, d’Omar ou Aïcha qui n’est ni mère ni notre parente.

Tous ces sinistres et sulfureux personnages sont des étrangers à notre histoire et notre culture et le symbole de notre état d’assujettissement éternel. Nos vrais parents millénaires sont ignorés et occultés dans les manuels d’histoire qui préfèrent glorifier celle des barbares arabo-musulmans.

Que l’on en finisse une fois pour toutes avec le négationnisme de notre propre identité et notre personnalité historique. Des peuples sans histoire sont des peuples sans mémoire, ni repères pour pouvoir se projeter dans l’avenir.

Jamais une histoire n’a été autant violée et occultée que l’histoire nord-africaine. Ses propres enfants qui connaissent de la lecture que le Coran et encore au regard de leur analphabétisme chronique et de la culture que les prêches enflammés et haineux de leurs imams sont dans l’ignorance totale et absolue de leurs racines. Convaincus qu’ils sont arabo-musulmans puisqu’ils professent l’islam et parlent l’arabe qui n’est pas l’arabe littéral qui est juste un dialecte, la derja. Selon Wiképédia : « Le dialecte tunisien, tout comme les autres dialectes et langues maghrébines que sont l’algérien, le marocain, le libyen et le maltais, s’établit sur un substrat berbère et punique, influencé par les langues des peuples ayant vécu ou administré cette région au cours de l’histoire, dont notamment l’arabe, le turc, l’italien, l’espagnol et le français. »

L’arabo-islamisme a érigé une muraille de la longueur du diamètre du globe terrestre entre eux et leur histoire originelle pour empêcher tout travail d’exploration de la mémoire historique. Soumis à un endoctrinement intensif et permanent, ils ont perdu tout esprit critique et si jamais certains d’entre eux se posent la question sur leurs véritables origines, ils sont considérés comme des renégats si ce n’est des apostats. On ne doit pas pas lever le voile sur son passé. Il y en a qu’un celui que l’arabo-islamisme impose. Condamnés à rester couper de leurs racines, ils ne savent pas et ne le sauront jamais qu’ils ont été une terre juive comme chrétienne bien avant l’Europe occidentale qui ne rate pas une occasion de leur envoyer à la figure ses racines judéo-chrétiennes qui sont surtout chrétiennes, gallo-celto-romaines.

Savent-ils que leur terre abrite la plus vieille synagogue au monde la Ghriba sur l’Ile de Djerba haut lieu de pèlerinage juif en dehors d’Israël comme le rapporte la légende la plus populaire, imprimée pour la première fois dans un livre du rabbin Abraham Haim Addadi de Tripoli (Hashomer Emet publié à Livourne en 1849), des prêtres appelés Cohanim se seraient installés sur l’île de Djerba après la prise de Jérusalem et l’incendie du Temple de Salomon par l’empereur Nabuchodonosor II en 586 av. J.-C.2. Ils auraient emporté un élément du temple détruit qui aurait été inséré dans la synagogue3 ; les visiteurs peuvent voir une pierre incorporée à l’une des voûtes de la synagogue et qui serait la pierre originale rapportée de Jérusalem. »

Le nom de leur contrée n’était pas inconnue de l’époque du Talmud, la présence juive dans cette région était reconnue comme très importante par les rabbins qui ont écrit : « Rabbi Yehouda a dit au nom de Rab que, entre Syr et Carthage, les nations reconnaissaient Israël et le Père qui est aux cieux, mais que, depuis Syr vers l’ouest et depuis Carthage vers l’est, les nations ne reconnaissent ni Israël ni le Père qui est aux cieux »11. Concernant Syr, il ne s’agissait pas de la ville phénicienne de Tyr, mais de la Syr punique, appelée Syrorum par les Romains, et qui est aujourd’hui la ville algérienne de Maghnia (ou Marnia du temps de la colonisation française).

L’Europe occidentale se prévaut de ses supposées racines juives qui n’ont jamais été reconnues comme telles ni par l’Eglise ni par ses rois et n’ont pas pas non plus pour autant épargné aux juifs les persécutions dont ils furent l’objet tout au long de leur histoire mouvementée en Occident jusqu’au 20 e siècle contrairement à leur influence avérée en Afrique du Nord. Entre la synagogue de Prague et celle de la Ghriba, c’est 1600 ans d’histoire qui les séparent.

De même que pour le christianisme qui a pris souche en Afrique du Nord dès le II e siècle, alors que l’Occident a attendu « que l’Empire romain devint officiellement chrétien avec la conversion de Constantin en 312, le judaïsme fut frappé par une série de lois qui visaient non pas à le supprimer mais à freiner son expansion »(agora.qc.ca/documents/judaisme–linfluence_du_judaisme_dans_loccident_chretien_par_frederic_seager)

Les Nord-africains ne sont pas plus éloignées que cela de la source judéo-chrétienne de l’Occident. ils ont été les premiers à en être irrigués. Ils sont la preuve vivante que le catholicisme n’est pas une exclusive européenne mais la dislocation de l’Empire romain, les invasions vandales puis enfin musulmanes en Afrique du Nord, ont fait disparaître les derniers chrétiens berbères que l’Afrique du Nord a connus au VIII e siècle. L’Occident devrait plus que jamais tirer la leçon de l’histoire de l’Afrique du Nord s’il ne veut finir balayé par sa tempête de sable.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 14:58 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Ce ne sera pas un islam de France ce sera l’islam afghan en France
12/10/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Tous les politicards français sans exception dont celle qu’on veut faire passer pour la Jeanne d’Arc de la lutte contre l’islamisation de la France louent les vertus républicaines et démocratiques de l’islam sans évidemment faire la démonstration et expliquer en quoi deux systèmes de valeurs antinomique pourraient être conciliables et surtout comment un système totalitaire comme l’islam pourrait s’enraciner dans un milieu républicain ?

Deux entités aux propriétés incompatibles ne peuvent cohabiter ensemble sauf par la disparition de l’une ou l’autre. Si la greffe démocratique n’a jamais réussi dans un environnement musulman il va de soit que l’inverse soit possible. En laissant prospérer le virus musulman en France depuis les années 70 à cause de la loi criminelle et irresponsable du regroupement familial on a en réalité créé les conditions de la mise à mort de la France.

Ce n’est pas l’exemple des pays musulmans qui va rassurer les Français sur la compatibilité de l’islam pas seulement avec les droits de l’homme et les libertés publiques mais tout simplement avec la vie.

Est-ce que ces laquais de l’islamisation galopante de la France et de son métissage force avec l »islam se sont posés les bonnes questions sur la haute toxicité de l’islam ?

Pourquoi met-on en prison en Algérie les convertis au christianisme qui n’est qu’un retour à la religion ancestrale de ce pays ?

Pourquoi interdit-on le prosélytisme chrétien dans les pays musulmans ?

Pourquoi on décapite les apostats dans un grand nombre de pays musulmans ?

Pourquoi la liberté de conscience est-elle interdite dans les pays où l’homme est que rien ?

Pourquoi un non-musulman ne peut exercer des activités politiques dans ces pays et y devenir président ?

Pourquoi la femme musulmane ne peut pas se marier à un non- musulman ? Pourquoi continue-t-on encore à pratiquer la pédophilie et l’excision dans de nombreux pays musulmans ?

Pourquoi les musulmans ont la haine viscérale du juif ?
Tous ces pays sont régis par la loi de l’islam et la persécution des non musulmans est un prescrit coranique.

L’islam de France est un islam algérien, saoudien, afghan, soudanais, pakistanais, turc, marocain et ne peut être français car la France de Clovis et de toutes ces femmes et hommes qui ont éclairé l’humanité de leurs savoirs et connaissances sera dissoute dans l’islam.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Dim 16 Oct - 13:06 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Hitler, Churchill, De Gaulle et l’islam
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

The Prime Minister Winston Churchill (in his air commodore’s uniform) and General Charles De Gaulle review French soldiers during their meeting in Marrakesh, Morocco, on 13 January 1944. (Photo credit: Wikipedia)1



Pourquoi brosser un portrait du musulman d’aujourd’hui alors qu’il est le reflet fidèle de celui d’hier ? Avec lui il n’y a jamais d’époque révolue, il est dans la réactualisation permanente de son passé.

Il n’y a rien d’étonnant à ce que 80 ans après, les portraits esquissés du musulman par Adolph Hitler, Winston Churchill et le Général De Gaulle sont plus que jamais fidèles à l’image du musulman d’aujourd’hui.

Le visage de l’islam est resté inamovible, inchangé, immobile que seuls les islamo-compatibles refusent de voir de peur heurter la susceptibilité pathologique des musulmans, en voulant faire croire que le visage présent de l’islam est un visage transfiguré, dénaturé et dévoyé par les extrémistes musulmans qui sont les purs produits pourtant de l’isam mahométan.

Quoi qu’ils allèguent et quel que soit le qualificatif dont il gratifie l’islam, il n’y a qu’un seul islam, le radical. C’est lui l’islam authentique et fidèle à l’enseignement du prophète puisant ses racines dans les sources originales de l’islam lui-même qui consistent à statufier le musulman pur l’éternité, il est celui qui met en musique les dogmes de l’islam avec force et violence jouissant d’une certaine mansuétude et tolérance a au sein du monde musulman alors qu’il est pourtant le premier à en pâtir en termes de discrédits et de nombreux attentats terroristes meurtriers dont il est victime.

En effet, cette espèce de complaisance dont jouit l’islam radical au sein du monde musulman et chez la bien pensance occidentale ne fait que de donner du crédit aux islamo-incompatibles quant à leur s inquiétudes sur la haute nocivité de l’islam. De part leur apathie légendaire et leur silence trouble les musulmans en ne condamnant pas explicitement et vigoureusement l’islam radical laissentapparaître leur religion comme étant violente, envahissante, hégémonique, coloniale, archaïque inadaptée au monde contemporain incapable d’assimiler les valeurs universelles de paix et de compréhension mutuelle dangereuse pour la paix et la sécurité dans le monde.

En se gardant de condamner les excès de violence et les dérives morales de leurs coreligionnaires les plus fanatiques, les musulmans ne font que jeter le trouble et semer le doute sur la vraie nature de la religion musulmane que beaucoup d’entre eux se plaisent à la définir comme une religion de paix et de bien vivre ensemble.

Alors que le mot islam veut dire littéralement soumission, assujettissement, allégeance, adhésion avec obligation stricte et absolue de se conformer et appliquer les prescrits de sa religion dans tous les aspects de sa vie. Ce qui interdit toute possibilité pour un musulman de s’interroger lui-même sur le sens de ses propres actes, sur le bien-fondé des actes accomplis par d’autres au nom de l’Islam et au profit de la cause musulmane telle que la retrace le Coran qui recommande aux musulmans d’emprunter la seule voie de la vaillance et de la combativité pour atteindre le stade ultime de la félicité, excluant ainsi, la voie de la modération.

Comme si l’excès de zèle était le propre des vrais fidèles musulmans. Il ne s’agit pas de rechercher les liens intrinsèques entre l’Islam et la violence quand bien même l’Islam refuse de faire lui-même sa propre introspection afin de se débarrasser de ses scories négatives qui lui sont inhérentes ou non et qui sont l’origine de frayeur et de peur justifiée ou non chez les non-musulmans, voire les musulmans eux-mêmes qui veulent vivre dans la modernité et qui luttent pour se dépêtrer du carcan de la religion pour la réduire au seul champ de la spiritualité.

En tout état de cause, il s’agit moins de fantasmes qui sont le produit de préjugés antimusulmans que d’une réalité observée et constatée ici et là qui laisse penser que les excès et dérives, dont se rendent coupables les mouvements activistes musulmans. Comme si le monde musulman est atteint d’une de schizophrénie où il se trouve partagé entre son désir de combattre le mal qui le ronge à l’intérieur et en même temps il est freiné par sa peur de vouloir éradiquer un mal qui n’en est pas un et qui n’est en réalité que l’expression du message politique et cosmique de l’Islam.

Ni phobie, ni préjugés défavorables, ni fantasmes négatifs, ni idées préconçues pour dénigrer la religion musulmane qui mérite tout le respect qui lui est dû en tant que catharsis, seule l’observation des comportements violents, velléitaires et bellicistes et l’analyse des discours extrémistes donnent de l’Islam une image peu reluisante et rendant légitimes toutes ces appréhensions que l’on puisse éprouver dans le cas d’espèce.
Et au regard de tous les pogroms, autodafés et actes de barbarie perpétrés un peu partout dans le monde, et particulièrement en Irak, Egypte, Syrie, Pakistan, Somalie, Soudan, Afghanistan, Algérie et au Nord du Nigéria…, que l’on peut effectivement se demander si l’islam n’est jamais sorti de ses longues nuits de ténèbres et qu’il est resté inquisiteur et terrifiant.

Dans ce contexte, les descriptions De Gaulle, Churchill et Hitler sont plus que jamais d’actualité :
-1) « Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français ! Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »Charles De Gaulle
-2) « Certains musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent. Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde. Loin d’être moribond le mahométanisme est une foi militante et prosélyte. […] la civilisation de l’Europe moderne peut s’écrouler, comme s’est écroulée la civilisation de la Rome antique. » Winston Churchill
-3) « On doit garantir à tous les membres musulmans des Waffn-SS et de la police le droit indiscutable, prévu par leur religion, à ne pas manger de la viande de porc et à ne pas boire de boissons alcooliques. Il faudra leur garantir des menus équivalents. (…) Je ne veux pas que, par la stupidité et l’étroitesse d’esprit de quelques individus isolés, un seul de ces héroïques volontaires eut à ressentir une gêne » Adolphe Hitler.

70 ans ou plutôt 1434 ans après, le monde musulman est resté figé dans sa pierre tombale de la Ka’aba,. Tétanisé et pétrifié. Aucun changement notoire au plan du développement humain,. Liberticide, archaïque, rétrograde, bigot et passéiste.

Aux mœurs barbares et immorales. Là où le reste du monde fait un pas en avant le monde musulman devenu chair à canon pour ses maîtres fait dix pas en arrière. Il régresse dangereusement et que plus rien ne semble le freiner dans sa chute vertigineuse. Même des pays comme a Tunisie et la Turquie que l’on se plaisait à présenter comme modernes et ouverts marquent de plus en plus le pas à causse de l’islamisation rampante des esprits.

Ces deux pays qui ont réussi à cantonner la religion et sa pratique à la seule sphère privée et personnelle, semblent être pris en otage par les mouvements islamistes et ils ne vont pas tarder surtout en ce qui concerne la Tunisie de rejoindre le rang des pays les plus rétrogrades et barbares de l’humanité.

En définitive, l’Islam semble être plus un problème qu’une solution aux problèmes de développement. Il n’existe pas aujourd’hui un seul exemple de pays qui a fait de la religion musulmane son modèle de développement humain, économique, social qui a réussi. A supposer évidemment que la religion ait cette vocation. Le problème que l’Islam qui est une catharsis se veut un antidote aux maux des sociétés humaines est perçu partout dans le monde comme une menace réelle ou supposée aux progrès humains
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Lun 17 Oct - 15:58 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Les musulmans doivent briser les chaînes de leur esclavage avant de se prendre pour les maîtres du monde
17/10/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Les musulmans ne sont victimes de personne sauf de leurs délires conspirationnistes et si les grandes puissances les manipulent comme des marionnettes c’est moins les chefs- marionnettistes qui sont à blâmer que les musulmans eux-mêmes incapables de résilience et de discernement à cause des versets coraniques qui leur obstruent les neurones.

Qu’ils commencent déjà par se dépolluer le cerveau et scier les barreaux de leur prison mentale en jetant le Coran dans leurs fosses septiques afin de trouver respect et considération de l’humanité.

Tant qu’ils n’ont pas ôté le carcan de l’islam ils continueront à être l’objet d’influences des maîtres de ce monde. On a le respect qu’on mérite et est ce que les musulmans ont-ils déjà me respect et m’estime d »eux mêmes pour être traités comme des adultes dignes de respect et de considération ? S’ils sont des petites choses et de la chair à canon dans le jeu des rapports de force entre les grandes puissances c’est parce que leur personnalité façonnée par leur culture obscurantiste, défaitiste, fataliste et déresponsabilisante les prédispose.

Jamais responsables et encore moins coupables : » Ce n’est pas vous qui les avez tués: mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais: mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part! » (S.8, V.17)

Ils n’ont pas à s’instruire de leurs propres expériences et tirer les leçons de leurs échecs. Ni regrets ni remises en question. Allah enjoint et choisit à l’insu de leur plein gré et les musulmans obéissent et exécutent que cela leur en déplaise :«Il se peut que vous détestiez quelque chose alors que c’est un bien pour vous. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est néfaste. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.» (S. 2, V.216)

S’ils sont au fond du gouffre et ils doivent s’y résigner, ils n’y sont pour rien.car telle est la volonté d’Allah.

C’est leur état de misère intellectuelle chronique, de leur soumission absolue à des dogmes crasses et inhumaines et l’abolition de leur libre-arbitre qui les rend malléables et manipulables à souhait.

Mais plutôt que d’assumer leurs responsabilités de leurs retards abyssaux qui les relègue à l’ombre de l’humanité non-musulmane et identifier les innombrables freins qui inhibent leurs sociétés, avachies et abêties, et de prendre la mesure de leurs problèmes inhérents à leur mode de vie résultant de leur système de croyance, ils crient au complot.

Sans cela ils seraient premiers de la classe mondiale alors qu’ils n’ont pas les moyens de leurs ambitions. Mais le bon sens et le réalisme ne sont pas musulmans. Prétentieux, mégalomanes et murés dans leurs certitudes suprémacistes ils ne peuvent comprendre que la grandeur des hommes est dans leur humilité et leur force est dans leur sagesse.

Khalil Gibran disait: » Combien noble est celui qui ne veut être ni maître ni esclave », or, les musulmans qui font de la servitude leur idéal de vie se nourrissent d’illusions sur leur rôle de locomotive de l’humanité.

Ils ont beau être divisés et se haïr à mort entre eux depuis 1437 ans et servir de valets aux grandes puissances qui font la pluie et le beau temps chez eux, ils restent persuadés qu’ils sont au top de l’échelle humaine.

Ils le seront peut-être où ils auront appris que les meilleurs de la classe humaine ne sont pas ceux qui œuvrent à détruire le monde et cesseront de s’en remettre à Allah dans leur vie.

Pour façonner le monde à leur image ils doivent changer le cours de leur destin humain. C’est mission impossible pour eux un musulman ne peut pas vivre en homme libre de crainte de perdre son islamité.

Des hommes qui se battent pour leur dignité finiront un jour par gagner l’estime autres.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 11:53 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

L’hydre musulmane est autrement plus féroce que la nazie et le monde n’a rien saisi
Salem Ben Ammar 2 commentaires

La sourate d’Al-Maidah, v. 60 est suffisamment révélatrice de la judéophobie musulmane qui aurait pu inspirer Hitler dans sa rédaction de Mein kampf : » Dis : ‹Puis-je vous informer de ce qu’il y a de pire, en fait de rétribution auprès d’Allah ? Celui qu’Allah a maudit (le Juif), celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs (les juifs), et de même, celui qui a adoré le Taghut, ceux-là
ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit›. »

Les versets haineux et ultra-violents aux intonations belliqueuses et qui portent en eux les souches du virus létal pour l’humanité ne vont pas dérouter pour autant les musulmans de la voie de l’islam. Bien au contraire ils légitiment et nourrissent leurs aversions des juifs et de tous ceux qui n’ont pas vendu leurs âmes à l’idéologie la plus inhumaine et barbare qui ait jamais surgi sur terre.

On ne peut pas être plus clair et sans équivoque que le Coran lui-même, mais aux yeux des musulmans modérés qui n’ont de modéré que leur verbe mielleux pour dissimuler leur poison venimeux, connus pour leur fourberie légendaire et leur tartufferie dogmatique, encore plus hypocrites et affabulateurs que Mahomet lui-même, que Daech n’a rien à voir avec l’islam. Créé semble-t-il par les juifs pour salir l’image « humaniste » et « non-violente » de l’islam.

En effet, les 300 millions de victimes de la barbarie génocidaire sont l’oeuvre des martiens et ce sont eux qui mettent la région du Proche-Orient à feu et à sang et qui se livrent à des crimes contre l’humanité dont font l’objet les chrétiens d’Orient.

Les musulmans modérés sont tellement pris dans leur tourbillon antisémite qu’ils voient la main juive partout. Ils se sont leur raison une fois pour toutes, ils n’ont besoin de la démontrer, leurs délires spéculatifs se suffisent à eux-mêmes. Peu importe la vérité des faits, rien ne peut les faire changer d’avis, ce sont les juifs qui complotent contre les musulmans, ces éternels « persécutés », pour bâtir le Grand Israël.

Les musulmans victimes des juifs et de leurs desseins hégémonique est le seul thème vendeur et mobilisateur des masses frustrées et abêties viscéralement anti-juives. Pour exalter les pulsions de ces centaines de millions d’êtres miséreux, incultes, analphabètes, maléfiques et misérables endoctrinés du berceau jusqu’à la mort et nourris de la haine du juif, il n’y a pas meilleur catalyseur que le juif conspirant contre le musulman. Autrement, on ne pas peut sortir les masses musulmanes de leur léthargie. Que des musulmans massacrent d’autres musulmans et que leur propre sécurité soit menacée par la politique expansionniste d’un autre pays musulman, cela les laisse franchement de marbre, ils ne voient qu’un seul ennemi le juif que Mahomet leur a légué en héritage et dont le Coran appelle à son extermination.

Ils sont tels sourds à la voix de la raison qu’ils ne voient pas la main turco-wahhabite sous la houlette de la Maison Blanche qui a compris tout l’intérêt d’inoculer le poison musulman dans le corps musulman lui-même.

Comme il ne peut avoir d’islam sans la perversion et le travestissement de la réalité, on doit leur faire croire qu’un pays comme la Tunisie qui a basculé dans le monde des ténèbres en un laps de temps éclair que les meurtriers des hommes politiques tels que Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi en 2012, de ses forces de l’ordre et ses militaires ne sont pas de confession musulmane ni n’appartiennent à la mouvance islamiste d’Ennahdha. De même le mouvement terroriste du Hamas qui joue un rôle actif dans la vague terroriste sans précédent en Tunisie est une organisation caritative et humanitaire et qu’il est juste présent sur le sol du pays pour aider au creusement des tunnels à Djebel Chaâmbi en Tunisie pour stocker la nourriture..

De même que les appels au djihad fi sabillah et le sexe dans les mosquées ainsi que les incitations à la haine de l’autre et son anéantissement seraient une hérésie selon les dogmes de l’islam qui sont pourtant fondamentalement violents et intolérants.

Tous ces milliards de dollars dépensés à fonds perdus dans la destruction de la Syrie, l’Irak, la Libye, la Tunisie et l’Algérie ne proviennent pas des caisses du Qatar et d’Arabie ni les armes fournies aux djihadistes ne sont pas turques.
Quant aux rapts des jeunes chrétiennes et les massacres ciblés et méthodiques des chrétiens et des minorités religieuses musulmanes en Syrie, en Irak, au Nord du Nigeria, au Pakistan sont une atteinte aux prescrits coraniques, la preuve l’Arabie est un havre de paix pour les trois religions monothéistes et des libertés publiques. Un pays symbole de la concorde religieuse.

Évidemment les musulmans ne vont clamer leurs innocences comme un serpent qui mord sa proie sans qu’il ne s’en aperçoive lui-même, et tous ces forfaits et exactions barbares constitutifs de crimes contre l’humanité sont imputables aux juifs qui veulent précipiter à sa porte la colombe musulmane.

Il faut savoir que dans la doctrine musulmane de mise en cause de l’auteur coupable, il ne faut jamais juger les auteurs du crime, il faut faire le procès de l’ennemi imaginaire. Ainsi le coupable n’est jamais celui qu’on attrape en flagrant délit et contre lequel les charges sont irréfutables, c’est toujours son souffre-douleur qui est en l’occurrence le juif qui est le vrai coupable qui a la chance fr passer entre les mailles du filet en faisant endosser aux musulmans la responsabilité du crime. Seulement la justice humaine jugée imparfaite et inique par les musulmans qui se trompe de cible. Voilà pourquoi le musulman ne reconnaît que la justice d’Allah qui est la seule à pouvoir le blanchir de ses crimes en toute équité musulmane.

Quand les musulmans modérés rejettent toujours la faute sur l’autre et tout particulièrement le juif, leur hantise maladive, il n’y a pas lieu de les contredire, ils sont eux-mêmes en inadéquation avec ce que le musulman doit être et non ce qu’il se représente lui-même de l’islam.L’islam n’est jamais un sujet modulable, c’est le musulman qui doit s’y adapter ou y renoncer mais il en aura jamais ni la force ni le courage, il préfère se nourrir d’illusions que d’affronter la vérité de l’islam. Or, l’islam n’est pas un monde fabulé et imaginaire, c’est un monde réel qui a ses exigences et ses contraintes qui pèsent sur tous ses adeptes sans exception et sans demi mesure.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Sam 22 Oct - 14:21 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

L’islam n’a pas plus de respect de la vie humaine que le nazisme
24/06/2014 Salem Ben Ammar Un commentaire

Afficher l'image d'origine

« Ne faites pas l’amalgame et respectons les musulmans dans leur croyance qui sont les premières victimes de la déferlante terroriste ». Une litanie récurrente à chaque fois que les activistes musulmans plongent le monde dans l’horreur et surtout insultante à la mémoire des vraies victimes de la barbarie musulmane qui puise ses sources dans les textes fondateurs de l’islam.

Pas de souci en ce qui me concerne même si je ne peux pas avoir du respect pour une croyance aussi barbare, sanguinaire et apparenté au nazisme mais je suis prêt à le faire s’ils arrêtent de nous choquer avec ces images effroyables de fin du monde.

Est-ce que l’islam respecte la vie humaine, apaise le coeur de ses fidèles et condamne l’ultra-violence et la haine de ce qui est différent de soi? Tous les massacres qui jalonnent notre vie quotidienne portent sa signature. Tous les musulmans ne sont pas des terroristes loin s’en faut mais 100% des terroristes sont des créatures de l’islam et louent Allah à chaque crime accompli.

On ne peut pas accepter l’inacceptable et tolérer l’intolérable au nom de notre angélisme qui n’est que l’expression de notre lâcheté et notre aveu d’impuissance face aux monstruosités des meutes de fauves islamiques.

L’islam ne peut pas faire ce qu’il veut, c’est aux musulmans de le pacifier, de faire le grand ménage en leur sein ou le quitter. Mais que l’on me demande jamais STP essaye de ne pas ébranler les pauvres croyants dans leur foi. Je ne peux pas croire en leur innocence alors qu’ils sont tenus à appliquer à la lettre tout ce que Mahomet attend d’eux sinon ils ne sont pas musulmans.

Ce n’est pas à moi de changer ma vision de l’islam c’est aux musulmans de changer l’image ultra-violente de leur religion. Quant à ceux qui sont attirés par l’islam quel examen psycho-médical ont-ils subi pour savoir si avec l’islam ils n’ont pas trouvé un écho favorable à leurs angoisses existentielles, à leurs tempéraments agressifs, à leurs désirs de tout faire péter et une justification théologique à leur perversité morale ?

La vérité est que l’islam est un désinhibiteur par excellence. Une drogue dure la pire espèce qui puisse exister qui fait anéantit toute forme d’humanité chez l’être humain et le fait ressembler à un charognard. Un passage à l’état de bestialité où l’homme perd la conscience de soi et de toute notion de morale humaine. Les barrières tombent, plus d’interdits, où les tabous sexuels tombent ( l’inceste, la pédophilie, la zoophilie, la nécrophilie, les viols collectifs, l’échangisme ) et les crimes les plus abominables deviennent la norme.

Consommés à forte dose l’islamoroïne est un danger mortel pour l’humanité tout entière à cause de l’état des pulsions suicidaires de ses usagers totalement lobotomisés capables de se muer en bombes humaines n’importe où et n’importe quand convaincus de pouvoir gagner l’érection éternelle le stade ultime que veut atteindre les fous d’Allah. Ils sont comme une armée d’anges de la terreur, des corps sans vie, des êtres déconnectés d’eux-mêmes, désocialisés, ultra-violents, uniformisés et robotisés, facilement reconnaissables à leurs colliers de barbes hirsutes et pouilleuses, leurs robes noires et grises et leurs baskets Nike, marchant sur la ville comme des Godzilla en miniature écrasant tout sur leurs passages. Convaincus que grâce à ce cocktail à base de substances hallucinogènes destructrices pour le cerveau humain produites par à partir d’un mélange de trois plantes semblables au pavot qu’on appelle le Coran, les Hadiths et la Sira qui sont pour tous les musulmans des plus intoxiqués aux moins intoxiqués leurs feuilles de Kit comme pour les arabes au Yémen. Des êtres surestimant leur force se croyant invincibles, incapables de réfléchir par eux-mêmes, impulsifs et ultra-violents, offrant le visage de fin du monde et à la mine transpirant la haine et la mort.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Sam 22 Oct - 15:01 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Le droit de battre son épouse et de tuer les apostats : version islamiquement correcte du "droit à la différence"

Plus de vingt ans après la parution du livre du professeur du Harvard College Samuel Huntington (Le Choc des civilisations), Alexandre Del Valle en analyse la pertinence dans le temps en se concentrant sur l’avenir de l’Occident et le sens profond des alliances actuelles. Il scrute avec attention les enjeux des conflits actuels au Proche-Orient, en Ukraine mais aussi en Afrique et en mer de Chine pour comprendre quels sont les vrais ennemis de la France et de l’Occident. Extrait de "Les vrais ennemis de l'Occident", d'Alexandre Del Valle, publié aux éditions du Toucan / L'Artilleur (1/2).
Bonnes feuilles
Publié le 22 Octobre 2016

Le droit de battre son épouse et de tuer les apostats : version islamiquement correcte du "droit à la différence"

Parmi les nombreux exemples de violation des règles et mœurs démocratiques occidentales, sous prétexte de "droit à la pratique religieuse", on peut citer l’ouvrage célèbre du téléprédicateur Youssef al-Qaradawi, auteur d’un best-seller à l’usage des musulmans d’Europe, Al-Hallal wal-Haram 1 (Le Licite et l’illicite en islam), disponible dans les librairies islamiques, les FNAC ou sur Amazon. Qaradawi y explique tout d’abord que l’islam doit toujours "être plus haut" ; que la charia est la loi à laquelle doivent obéir les musulmans où qu’ils se trouvent ; que "la femme ne doit pas désobéir à son mari, ni se rebeller contre son autorité […].

Quand le mari voit chez sa femme des signes de fierté ou d’insubordination […], il doit la bouder au lit […], si cela s’avère inutile, il essaie de la corriger avec la main". Il rappelle que "l’islam a aussi interdit l’homosexualité […]. Est-ce que les deux partenaires reçoivent le châtiment du fornicateur (la lapidation) ? Est-ce que l’on tue l’actif et le passif ? Par quel moyen les tuer ? Est-ce avec un sabre ou le feu, ou en les jetant du haut d’un mur ? Cette sévérité qui semblerait inhumaine n’est qu’un moyen pour épurer la société islamique de ces êtres nocifs qui ne conduisent qu’à la perte de l’humanité", explique le prédicateur égypto-qatari chargé de donner des avis juridiques aux musulmans européens (Conseil européen de la Fatwa)… Concernant les trois autres cas où l’on a le droit de tuer quelqu’un, Qaradaoui est plus formel : 1) "Le crime prémédité. Si on détient des preuves sûres qu’une personne a tué quelqu’un, on doit lui appliquer la loi du Talion : vie pour vie". 2) "L’accomplissement prouvé de l’acte immoral de la fornication […]". 3) "L’apostasie de l’islam après l’avoir embrassé et le dire ouvertement pour défier la société islamique".

L’auteur de ces lignes a beau avoir montré à plusieurs ministres successifs de l’Intérieur et du Culte les passages de cet ouvrage les plus en violation avec la loi, l’essai n’a pourtant jamais été interdit en France depuis 1994 (Charles Pasqua fut le seul ministre du Culte qui le fit interdire). Malgré cela, Qaradaoui demeure toléré et parfois courtisé par les gouvernements occidentaux, car ses fatwas condamnant les attentats terroristes en Europe et sa politique visant à conquérir le monde mécréant par la prédication et non par le djihad lui ont valu d’être perçu comme "l’islamiste capable de contenir les islamistes".

En Espagne, on peut également citer une figure locale majeure de l’islam, l’imam Kamal, président de la Communauté islamique Suhail, et du Majlis al-Fatwa, l’entité à laquelle doivent obéir les musulmans résidant en Espagne, qui a écrit l’ouvrage La Mujer en el Islam, dans lequel sont également énumérées les "méthodes licites" pour punir et corriger les femmes. Rappelons aussi que le président de la plus haute organisation islamique espagnole d’alors (FEERI), Mansur Escudero, confirma cette disposition de la charia lorsqu’il défendit un autre livre du même genre : les Jardins du Juste 1, écrit par l’imam Nawawi Riyad Salihin, lequel rappelait et justifiait le hadith : "Il suffit de ne pas frapper le visage (…), si elle a commis une faute trop grave, séparez-vous d’elle du lit et frappez-la, mais sans brutalité". Ce hadith serait fondé sur la sourate V ; verset 35 du Coran. Le même Escudero, converti d’origine marxiste et élève du négationniste français Roger Garaudy, également président de la Comision Islamica Espanola, avait d’ailleurs demandé, en janvier 2005, au Premier ministre José Luis Rodriguez Zapatero de "régulariser l’option matrimoniale de la polygamie".

Extrait de '"Les vrais ennemis de l'Occident", d'Alexandre Del Valle, publié aux éditions du Toucan / L'Artilleur.


http://www.atlantico.fr/decryptage/droit-battre-epouse-et-tuer-apostats-ver…
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Sam 5 Nov - 15:24 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Salem Benammar
4 h ·

L'islam n'est pas l'islam pourquoi alors ne sortent-ils pas en masse dans la rue pour le dénoncer ? S'ils ne font pas c'est pour nous enfumer avec leur ce n'est pas ça l'islam. En effet, ils ont parfaitement raison car Daech ne fait que servir à l'humanité une mise en bouche en attendant qu'eux mêmes ils aient fini de concocter le plat de résistance qui effacera toute trace de vie sur terre. Ce qu'ils veulent dire attendez la suite pour déguster le vrai islam dont nous sommes les fidèles cuisiniers. Si leur commis de cuisine daechien n'a jamais fait l'objet de désapprobation de leur part c'est tout simplement qu'il fait partie du scénario apocalyptique de l'islam pour l'humanité. Daech ne fait que leur préparer le terrain pour déstabiliser l'humanité jusqu'au jour où ils lui porteront le coup de grâce. Si Daech n'est pas l'islam de Mahomet c'est comme s'ils ne sont pas eux- mêmes des musulmans. Celui qui ne condamne pas un crime et le dénonce en est le premier complice et tout autant coupable que son auteur. Mais dans le cas d'espèce celui qui est dans le déni des abominations daechiennes en usant de stratagème pour les dissocier de l'islam et le laver de tout soupçon doit être traité comme le pire ennemi de l'humanité. Daech n'est que sa couverture qui camoufle des desseins autrement plus inquiétants pour l'avenir de l'humanité. Ils sont perfides et retors.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Mer 16 Nov - 15:09 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Comment les musulmans vont-ils s’y prendre pour régner sur le monde ?
15/11/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire pour l'amour d'Allah

Il n’y a pas d’islam sans l’oumma à laquelle chaque musulman est tenu d’y contribuer afin de bâtir une nation commune à tous les musulmans au- delà de leurs différences ethniques, culturelles, politiques, historiques, biologiques, soumise à la didacture d’un tyran de droit canonique appelé calife, qui concentre tous les piyvoirs temporels et intemporels entre ses mains à l’image de Mahomet en son temps, censé appartenir à la tribu de Quraiche comme lui.

Depuis la chute de l’Empire ottoman les musulmans sont orphelins de leur Calife et sont convaincus que seule la reinstauration du Califat peut leur faire retrouver leur gloire passée. Non seulement le Califat musulman une sorte de Reich nazi n’a jamais réussi à fédérer les musulmans autour de la même bannière et son nom reste associé aux plus grands crimes contre l’humanité dont les génocides des Berbères, de l’Hindu Kusch et des Arméniens. Autant de massacres de masses occultés, voilés et niés comme la traite négriere et le racisme musulman.

Mais il est à douter que les musulmans finissent par prendre conscience que le couplé oumma-Califat est un leurre, un mirage, qui n’a jamais été une solution à problèmes. Aucun des 5 Califats n’a jamais été un facteur de stabilité politique, sociale et de progrès humain. La majorité des Califes sont morts dort violente. Enseigner l’histoire objective aux musulmans est comme leur comprendre que les non-musulams ne sont pas ennemis et qu’ils sont les premiers ennemis d’eux- mêmes.

A croire que plus les masses incultes et frustrées plus ils s’accrochent aux utopies comme si elles étaient leur seule raison de vivre ou plutôt chez les musulmans leur raison de mourir.

Ils ne se demanderont jamais comment cette utopie est transposable dans la réalité eux qui ne sont fidèles que pendant les prières et qui n’ont que haine et aversion entre eux. Mais comme ils sont certains qu’ils sont nés pour diriger le monde et y établir la loi de l’islam par la seule volonté d’Allah il n’a aucun doute quant à la réussite de leur entreprise hégémonique.

Un musulman qui doute n’est plus musulman. Peu lui importre de savoir que cette utopie est impossible à réaliser ne serait – ce au regard de l’état des rapports exécrables entre les pays musulmans et les guerres qui les minent.

Il n’en a que faire de tout cela. Son curseur intellectuel est figé dans le Coran il est bourré de certitudes que l’islam sera la religion commune à toute l’humanité et que le Califat est le meilleur modèle de gouvernement mondial.

Il est inutile de lui demander comment les sunnites et les chiites vont abandonner au vestiaire leur schisme profond pour oeuvrer dans les intérêts supérieurs de l’islam ?

Quoi qu’il en soit les musulmans vivent sur un volcan en irrruption et sont trop divisés et trop démunis sur tous les plans pour soumettre le monde à la dictature de leur sinistre idéologie.

Il n’y aura pas de suicide de l’humanité, il y aura la fin de l’islam. Même si je ne serai plus là je fais confiance aux 80% de l’humanité qui feront regretter aux musulmans leur arrogance et leur suprémacisme.

Zemmour et Salsal sont des rabats-joie plutôt que d’appeler à la résistance contre l’islam, ils nous prennent pour des laquais et que l’islam aura la partie gagnée sans l’avoir jouée.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Mer 16 Nov - 15:22 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Le « Frère Rachid », un ex-musulman marocain, anime tous les jeudi soir une émission en arabe intitulée Sou’âl jarî’ (Daring question – Question audacieuse) sur la chaine satellitaire Al-Hayat basée aux États-Unis.

Il dialogue avec des dignitaires religieux et des chercheurs musulmans ainsi qu’avec des ex-musulmans. Il commente souvent les textes fondateurs en islam relatifs à la violence contre les non-musulmans et portant atteinte à la dignité humaine. Grâce à cette émission, il est devenu l’animateur-phare de cette chaine de langue arabe, regardée par plusieurs millions de musulmans dans le monde.

https://youtu.be/IrW4IEtTR3k

<iframe width="854" height="480" src="https://www.youtube.com/embed/IrW4IEtTR3k" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Dim 20 Nov - 17:52 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Les éléments de langage pour préparer l’islamisation douce de la France
26/10/2016 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire


Et si la police elle- même ne sent plus en sécurité et envahie par un fort sentiment de peur quid alors des citoyens ? La police est affectée moralement et psychologiquement il faut lui redonner confiance en elle et la soutenir mais peut-on demander la lune à un peuple qui se ramollit chaque jour et qui manque de foi en lui ? Le pire est qu’il gobe toutes les perles socialopes sans piper mot. Les clandestins sont des migrants qui sou-entend qu’ils ont un statut régulier er le pire on les fait passer pour des réfugiés régis par le droit international. Ne cherchons pas à démêler les fils nous sommes tous pris dans la toile d’araignée de l’entourloupe enfumant les neurones.
Nous sommes tenus de tout avaler comme un musulman convaincu qu’il lui suffit de dire Amen aux âneries grotesques du Coran pour avoir le monde à ses babouches et lui faire payer des royalties pour les brevets scientifiques inventés par Allah.
Désormais nous devons croire que le radicalisme musulman est l’expression du mal- être des enfants des cités en mal d’affection républicaine.
Les terroristes ne sont pas musulmans. Les musulmans sont leurs premières victimes. Les nôtres sont des dommages collatéraux. Les agresseurs des policiers sont des sauvageons. Les tueurs fous d’Allah ont tous des antécédents psychiatriques. L’islam fait partie de nos racines. Le ramadan fait partie de notre culture. Le halal protège de la maladie de la vache folle. La circoncision prévient le sida. L’urine du chameau guérit le cancer. Les incendies de la jungle de Calais sont des feux de Bengale. Le Coran est le plus grand livre des sciences jamais donné à l’homme. L’excision de la femme est un acte de chirurgie esthétique. L’élevage sexuel dès le berceau permet de circonscrire la prostitution. La polygamie est remède à l’adultère. Le voile est un symbole de chasteté et de vertu. L’islam est une chance pour l’humanité. Les musulmans sont une richesse pour la France. L’islam à sa place en France il faut l’aider à grandir. L’islam est compatible avec la République la plus grosse perle jamais racontée. Les violeurs de Cologne ne sont pas musulmans. Le vivre ensemble est une vertu musulmane.

La révolution sémantique est en marche et plus rien ne peut l’arrêter tant que les islamo-collabos nous gouvernent.
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
yacoub


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 1 394
Genre: Masculin
Spiritualité: Né mahométan devenu mahometophobe

MessagePosté le: Lun 21 Nov - 11:10 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

On ne peut pas être musulman et patriote français
Salem Ben Ammar 5 commentaires



Pourquoi tous ceux qui dénoncent la parenté idéologique entre l’islam (isme) et le nazisme sont-ils catalogués d’extrémistes de droite ?

En quoi les patriotes qui défendent l’identité culturelle de leur patrie menacée par des valeurs d’un autre temps, et sa souveraineté nationale sont-ils des fachos et des racistes, ? Or, il n’y a pas pire racisme que celui véhiculé par l’islam (isme) lui-même qui veut détruire leur espace de vie républicain.

Si ceux qu’on taxe d’extrémistes de droite étaient aussi radicaux que cela et mus par une idéologie extrémiste, ils seraient les premiers à soutenir les idées nauséabondes de propagées par les nazislamistes.

Le patriotisme est l’expression d’un sentiment partagé d’appartenance à un pays, fondé sur l’adhésion inébranlable à des valeurs communes. Il n’a ni religion, ni idéologie, au-dessus des partis politiques. Il est le dénominateur commun à tous les citoyens vivant sur son territoire et n’est aucunement l’exclusive d’un parti politique. Le patriotisme est une obligation de loyauté et de dévouement qui pèse sur tous les citoyens. Il n’a aucune connotation réactionnaire et rétrograde. Il est garant de la survie des peuples. il est le sel de la vie des hommes, leur raison d’être et de vivre sans quoi l’homme perd son âme et son essence. Il ne rime pas avec xénophobie et suprémacisme ni non plus avec fermeture sur le monde et frilosité. C’est un lien indéfectible, un cordon ombilical qui relie les hommes au pays auquel ils s’identifient, qui est leur milieu naturel fusionnel, où ils ont vu le jour, qui est une autre mère même si étymologiquement pour eux ou qui les a adoptés comme s’ils étaient ses natifs et pour lequel ils éprouvent des sentiments forts..

Aimer sa patrie et veiller à sa pérennité est un devoir qui pèse sur tous les citoyens et s’y soustraire et l’enfreindre est plus qu’une faute un crime moral qui signifie clairement qu’on est pas digne de la citoyenneté que lui a conférée sa patrie et ce n’est certainement pas à travers les signes ostentatoires symboles de valeurs rétrogrades et anti-républicaines et qui sont autant de rejets de la citoyenneté française.



Renier sa patrie reviendrait à renier sa mère. On est donc indigne de se réclamer de sa citoyenneté. Une patrie se nourrit du dévouement de ses membres pour elle. Elle se meurt quand il y a déliquescence du sentiment d’appartenance nationale. Une patrie faible est une partie proie pour les utopies idéologiques. Une partie forte avec ses enfants qui se sacrifient pour elles et qui sont fiers de défendre ses couleurs ne pliera jamais devant ses ennemis.
Il n’y a ni complexe ni honte à aimer sa patrie.

Une patrie accueillante et généreuse doit être irréductible et ferme, elle doit imposer ses lois, ses us et coutumes aux nouveaux arrivants et pas se soumettre à leur diktat culturel et se plier aux lois de leur religion. Le début de sa fin s’enclenche le jour où elle met un voile sur son histoire, ses richesses patrimoniales,et humaines, sa personnalité politique, sa spécificité et diversité culturelle, ses propres valeurs pour ne pas brusquer les convictions idéologiques des nouveaux accueillants.

La patrie, celle que ses enfants les plus jaloux défendent corps et âme que sont les patriotes, ne doit pas éprouver de gènes pour affirmer son intransigeance sur sa véritable identité.

Le patriotisme n’est ni ouvert ni fermé, il est demeure dans le seul paravent pour sauver la patrie des périls qui la menacent. C’est lui qui symbolise sa personnalité, ses richesses et sa force.

Il n’y a pas pire anti-patriotisme que de jeter l’opprobre sur les patriotes qui défendent la France contre l’appétit hégémonique des nouveaux arrivants porteurs de valeurs suprémacistes et destructrices des âmes des peuples et de la diversité des patries. Un monde sans patries est la voie ouverte à l’Oumma islamique, un monde sans frontières, sans couleurs, fade et stérile, abêti par les préceptes coraniques, dépourvu de raison humaine, où l’on oeuvre plus pour le progrès humain et le bien-être commun des hommes, soumis à la tyrannie de l’islam. Où tous les pays du pays du globe n’en feront qu’un.

Une religion pour tous et une langue commune à tous. Uniformisé et coulé dans le même moule. Vivre l’islam du lever au coucher et pendant le sommeil, ne jurer que par Allah et Mahomet, ayant pour seule activité la prière, vivant au rythme des hauts parleurs des mosquées qui martèlent de l’aube au coucher l’état d’abandon de l’homme à la toute-puissance des dogmes.

Un monde fermé et endoctriné, livré à l’obscurantisme, l’immobilisme et le charlatanisme. Un monde de corps sans vie, un cimetière à ciel ouvert.

Fini les compétitions mondiales entre les patries bâties autour des valeurs communes et véritablement universelles qui ne vont pas dans le sens de la négation des patries.
La patrie ne promet pas à ses ses enfants un Eros Center pour assouvir leurs pulsions sexuelles ad vitam aeternam, et une rivière de vin où l’on s’enivre plus que de raison sans jamais connaître l’état d’ivresse. Un paradis pour les pervers et obsédés sexuels de tous bords et les alcooliques addicts .

La partie élève l’âme de ses enfants là où l’islam la rabaisse et la dévalorise. Elle incarne des valeurs plus nobles et dignes que cette religion contraire à la morale humaine lubrique, bestiale, concupiscente, perverse et charnelle.

» La notion de patrie n’est point une sclérose de l’être dans la piété de temps révolus… Elle ne commande point à l’homme le ressassement nostalgique de thèmes défunts… Elle ne murmure pas: « ressuscitons le passé » comme des archéologues soigneux. Elle dit: « je vous désigne ce qui a duré, je vous rappelle ce qui a réussi. Mais je vous l’enseigne pour que (…) vous ajoutiez votre part, car vous êtes des continuateurs » [[Marie-Madeleine Martin, Histoire de l’unité française, (p.408), Puf, 1948, ouvrage couronné par l’Académie française en 1949.]] .
_________________
« Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:24 (2016)    Sujet du message: Salem Benammar

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Religion -> Monothéisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com