Index du Forum


Forum libre et sans modérateur sur la spiritualité, garantissant la liberté de conscience.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Miracle Satan réponse 3

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Expression libre -> Exposé libre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
GèreArt


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2013
Messages: 37
Genre: Masculin
Spiritualité: Christien libre

MessagePosté le: Jeu 16 Jan - 20:49 (2014)    Sujet du message: Miracle Satan réponse 3 Répondre en citant

"La Vérité doit être sans cesse répétée parce que l'Idée Fausse est aussi constamment répandue et pas par quelques uns, mais au contraire par la multitude. Dans la Presse et les Encyclopédies, dans les Écoles et les Universités, partout l'Idée Fausse exerce son emprise, contente et à l’aise de savoir qu'elle a la Majorité de son côté." Johann Wolfgang von Goethe



Eurynome a écrit: ... là, on sort de ta définition, non?
Dans ta première définition, ça se rapproche d'une forme de spiritualité alors que là, tu met en avant la complexité d'un domaine pour faire passer des idées sans contre-argumentation.


Oui je sors de ma première vision de la religion (qui utilisait l’exemple neutre du sport) pour montrer le coté spirituel de la religion. Cette seconde vision utilisait l’exemple de la Science (un domaine sacré et infaillible, à ne pas toucher, pour beaucoup) pour ajouter un élément de plus à ma vision globale de la « mauvaise religion » qui n’a rien de spirituel.
(Il existe, à mes yeux, la Vraie Religion qui devrait Relier entre eux les Hommes Amoureux de la Vérité, pour qu’ils puissent agirent ensemble).

Je n’ai pas mis en avant la complexité du domaine scientifique pour faire passer mes idées, mais j’ai essayé de montrer que la Science utilise le même outil que le catholicisme (la religion, au mauvais sens du terme, par excellence) pour produire la soi-disant foi religieuse (en réalité la crédulité par aveuglement).

Maintenant, je vais utiliser brièvement l’exemple du vaticanisme pour tenter de me faire comprendre.

Le vatican a à sa solde des théologiens de haut niveau intellectuel, un pontife, des cardinaux, des évêques, tout un arsenal puissant et pompeux qui en impose à la populace. Devant autant de science théologique et d’infaillibilité papale, le peuple se sent tout petit et se voit contraint de croire sur parole ce que l’autorité « scientifique » ecclésiastique décrète comme vérité.
Ils peuvent aussi dire qu’ils ont étudié méticuleusement (pour ne pas dire scientifiquement) les textes et certains faits miraculeux concrets vérifiés et vérifiables, qu’ils se sont concertés entre spécialistes du sujet et pour conclure, ils peuvent affirmer (en toute bonne foi) qu’après démonstration, la théorie de (par exemple) « l’Immaculée Conception de Marie » est la vérité.

Les arguments (scientifiques) qu’ils afficheront pour prouver leur découverte produiront l’approbation et une foi (ou plutôt un aveuglement) invincible chez tous les esprits catholiques crédules qui n’ont ni la capacité ni la volonté de vérifier objectivement.

Les protestants auront beau protester et argumenter pour démontrer le mensonge, rien ne les perturbera. La Science Pontificale est infaillible.

Où je veux en venir, c’est que la puissance de la science à haut niveau qu’elle soit théologique ou mathématique ou technologique ou physique ou politique peut produire une crédulité religieuse mystique à toute épreuve.

Tous ont des savants, des pontifes, des dogmes, des croyances. Tous ont des adeptes crédules et quelques individus qui ont vérifié (plus ou moins objectivement) avant de croire.

Ce que j’essaye de dire, c’est que dans ce monde, rien n’est parfait. Tout est mensonger, c'est-à-dire, tout est un mélange de vrai et de faux. Aussi bien la Science, que la Religion, que la Politique, que l’Athéisme. Tout humain est faillible, imparfait et plus ou moins objectif (à cause de son conditionnement), qu’il soit d’esprit scientifique ou religieux.

Je sais que le domaine technique/scientifique peut souvent se vérifier et se démontrer (beaucoup plus facilement que le domaine spirituel). Mais quand la Science frôle ce qu’elle ne peut plus analyser ni vérifier, elle émet des théories dignes des dogmes pontificaux. Le dieu Science, (comme le dieu des religieux) s’est déjà souvent trompé dans ses théories dans le passé. Le futur nous montrera si toutes les théories actuelles résisteront à la Vérité.

Que la Science ou la Religion émettent des théories (non vérifiée ou non vérifiable), je trouve cela juste et bien mais qu’elles (aussi bien l’une que l’autre) les affichent comme Vérité au publique qui n’a pas les moyen de juger, là, je critique.

À chacun d’acquérir et de cultiver un Esprit personnel de Vérité suffisamment fort, un Esprit libre et objectif pour tout vérifier avec le maximum de connaissances, le minimum d’aprioris et d’apprendre à juger juste entre ce qui est vrai et ce qui est faux dans tout ce que se dit (entre autre sur le Web).

À notre époque, Juger devient très difficile (pour ne pas dire impossible), le niveau, surtout scientifique, est tellement élevé. Tout est fait pour que seuls des spécialistes sur un seul domaine pointu le puissent. Les autres doivent les croire sur parole.

Sont-ils tous de bonne foi ? Là est le problème.
À mes yeux, actuellement, la Science n’est pas plus Sainte que la Religion.

Eurynome a écrit: Mais ce qui est plausible pour toi ne l'es pas forcément pour d'autres. Pas d'idéologie en science, c'est ce qui correspond à ce qui est plausible qui est adopté. Quand deux théories ont le même niveau de "plausibilité", aucune ne prend le pas sur l'autre.

Mais ce qui est plausible pour toi ne l'est pas forcément pour d'autres ? Oui tout à fait d’accord. Mais il existe une Vérité sur un sujet donné et une seule (elle est infinie et a une multitude de facettes différentes).

Pas d’idéologie en science ? On peut le croire...

La Science devrait être neutre idéologiquement et ne se baser que sur l’observation, la vérification d'hypothèses par l'expérience, la mise en œuvre de moyens permettant la vérification et la répétitivité des faits observés ... mais le fait-elle réellement ? Moi, je ne le crois pas dans tous les cas.

C’est ce qui correspond à ce qui est plausible qui est adopté ? Plausible aux yeux de qui ?

Quand deux théories ont le même niveau de "plausibilité", aucune ne prend le pas sur l'autre ? Qui décrète qu’elles ont le même niveau de plausibilité ?

Jamais deux théories n’ont exactement le même niveau aux yeux de tous. Dans le cas qui nous concerne (évolution/création) chaque parti décrète que sa théorie est plus crédible que celle de l’autre. Et c’est le parti le plus fort étatiquement qui gagne populairement. Mes yeux ne voient pas encore qu’aucune ne prenne le pas sur l’autre.

Eurynome a écrit: Ce n'est parce que ça a l'air compliqué que ça l'est.
Je n'ai aucune formation scientifique (à part le bagage commun de l’Éducation Nationale) mais ça ne m'empêche pas de disserter sur l’Évolution. Pourquoi? Parce que je prend le temps de m'y intéresser de mon côté, de lire des articles, des interventions...
Même chose pour l'informatique: on commence par s’intéresser à la machine, on tâtonne, on essaye des trucs, on se renseigne, on vérifie que l'on nous a appris...
On trouve toujours plus qualifié que soi... mais on peut toujours réduire cet écart.


Rien à redire, d’accord avec toi et félicitations de prendre le temps pour comprendre.


Eurynome a écrit: Sauf que ce que je constate, c'est que l'une des parties est/apparaît plus convaincante que l'autre.

Eh, oui, l'une des parties nous apparaît personnellement plus convaincante que l'autre. C’est tout, on ne peut pas plus. Sauf confronter avec d’autres notre vision pour en peser sa solidité et la compléter. (D’où les bienfaits de ce forum, merci à CdL).

Eurynome a écrit: A part la théorie de l’Évolution, décris-moi donc quelques unes de ces théories "fables"...
Puis dis-moi combien de personnes connaissent véritablement ces théories.


Il n’y en a pas beaucoup, je n’ai à citer, à première vue, que la théorie du Bigbang, celle des cordes et des univers parallèles.

Combien de personnes connaissent bien ces théories ? Très, très, très peu (à mon avis moins d’une centaine dans le monde). En tout cas pas moi.

Te les décrire ? Aie, aie, tu es dur pour moi…

Pour le peu que j’en sais (ou plus surement ce que j’ai compris dans ce que j’en ai entendu dire), la théorie du Bigbang est basée sur le fait que les galaxies lointaines s’éloignent les unes des autres, (prouvé parce que leur couleur d’émission tend vers le rouge). Donc si elles s’éloignent, c’est qu’elles étaient au commencement au même Point. Ce Point a explosé dans un gigantesque Big Bang qui a produit une extraordinaire organisation naturelle, grâce au dieu Hasard, dans le nouvel univers qu’il a lui-même créé.

D’où provient ce Point ? Qu’y avait-il dans ce Point ? Depuis quand existait-il et qu’est-ce qui l’a fait exploser ?

Les théories de la relativité générale et de la mécanique quantique ne répondent plus à cette échelle. La réponse est donnée par le dieu Mathématique (ou plus délicatement) par le Philosophe Mathématique qui a pondu la nouvelle Bulle de la théorie des Cordes, puis celle des Cordes M à 11 dimensions qui va encore plus loin pour pondre les Bulles des univers parallèles, des Membranes, etc.

À ce niveau, le Bigbang pose tellement de nouveaux problèmes aux physiciens qu’ils sont obligés de s’embarquer dans des théories et des hypothèses dignes du Mystique (pour ne pas oser dire du grotesque) pour tenter d’expliquer que la matière existe par elle-même et qu’il n’existe absolument pas un grand Quelqu’un à l’origine de tout cela.

Tout cela, les dépasse (et nous dépasse nous encore beaucoup plus), c’est comme une fourmi qui chercherait à comprendre l’ordinateur sur lequel elle se promène et quelle en est son origine.

Refusant par dogme l’évidence, ils s’enferrent dans la folie de la Science-Fiction.
Ne perdons plus de temps sur ce chemin…

Si ces théories se révèlent justes, ce qui peut être probable, elles ne feront que reporter le problème un peu plus loin. Résoudre le problème de l’origine de la matière ou de la Vie ne peut pas se résoudre en prenant ce chemin là. La Science de l’infiniment grand ou de l’infiniment petit arrive contre un mur infranchissable. Les appareils nécessaires pour vérifier ce genre de théorie deviennent hors sens (le Cern en affiche publiquement l’ampleur de la démesure).

La Science, de même que le monde Système dans son entier, fonce tête baissée de plus en plus en plus vite contre le dur mur qu’ils se sont construits à grand renfort de moyens.

Ça va, très bientôt, produire un chaud, étincelant et sanglant Bigbang.


Eurynome a écrit: L'apparition de nouvelles espèces se fait sur le (très) long terme - et compte-tenu de la définition "élastique" d'espèce, impossible de s'en rendre compte.
On découvre régulièrement des espèces nouvelles et il est impossible de déterminer s'il s'agit d'une espèce "vieille" ou d'une apparition "récente".
L'action de l'homme a, évidemment des répercussions... mais puisque ça vient de l'homme, ça ne vient pas de la nature, non? Il ne s'agit donc pas d'un "stock d'animaux" s'épuisant avec le temps mais d'une donnée supplémentaire impactant la survie des espèces (et donc, facteur d'évolution). Et si l'homme tue beaucoup, il favorise aussi: les méduses et les étoiles de mer se multiplient (la pollution actuelle favorisant leur multiplication), les rats, mouettes et autres opportunistes (les déchets alimentaires représentent un vrai paradis pour eux)... sans compter les espèces issus de l'élevage.


Que l’apparition de nouvelles espèces se produise sur le très long terme, je veux bien quand il y peu d’espèces en vie, surtout pour les premières. (C’est assez remarquable que presque toutes les espèces sont apparues relativement rapidement au début et presque en même temps).

Mais à notre époque où il y a des millions d’espèces différentes avec des trillions de trillions d’êtres vivants sur cette terre, je trouve très étonnant que si peu (pour ne pas dire aucune) de nouvelles espèces soient découvertes.
S’il y en avait au moins une, (scientifiquement prouvé, puisque c’est la preuve officielle), qui soit découverte à notre époque, je doute très fort que la nouvelle passe inaperçue et ne fasse pas la une de tous les médias.

Je suis d’accord et je comprends que c’est très difficile de prouver qu’un nouvel être vivant découvert est une nouvelle espèce récemment apparue.
Pourtant, il apparait une multitude de nouveaux êtres vivants produits par erreur génétique mais étrangement c’est toujours des monstres incapables de se reproduire ou de simplement vivre.
Étrange, à mes yeux, que depuis le temps, aucune de toutes ces erreurs de recopie n’aient produit au moins un seul être supérieur ou au moins nouveau...

Je maintiens encore que le nombre d’espèces vivantes sur terre va en s’amenuisant.
Mais je ne pense pas me tromper en disant que le nombre de races différentes (naturelles et artificielles) dans les espèces subsistantes va en augmentant.
D’accord aussi que c’est difficile de définir la notion d’espèce car entre deux races différentes de la même espèce la procréation n’est parfois même plus possible.



Franc-maçonnerie ?

Le domaine m’intéresse mais je n’ai plus le temps de passer des années comme apprenti avant de pouvoir entrer dans le domaine intéressant. (Je l'ai déjà fait de longues années sur les bancs d'une autre école spirituelle).
Par contre la rencontre, la discussion et l’action commune avec des francs-maçons peut m’intéresser. (Il semble que sur ce forum il y ait un début…).



Eurynome a écrit: La charge de la preuve est à celui qui avance une thèse. Et ce sont les religions qui ont avancé cette idée. Le problème, c'est qu'il n'y a absolument aucune définition, ni de créature/entité similaire et à l'existence affirmée.

Oui, c’est à celui qui avance une thèse de la prouver.

Mais dans certains cas, ce n’est pas facile d’une façon irrévocable.

Comment prouver par exemple que ce texte a été écrit par l’humain GèreArt (qu’aucun sur ce forum n’a jamais vu) et non pas par le hasard d’erreurs de transmission informatique.

Il est seulement possible d’émettre des théories (et seulement des théories) pour tenter de prouver l’une ou l’autre version et même en rencontrant personnellement le personnage, il est toujours possible de dire que c’était en rêve…



Eurynome a écrit: Qu’il n'y a absolument aucune définition, ni de créature/entité similaire et à l'existence affirmée ? On peut l’écrire.

Mais on peut formuler une ou des définitions de « l’hypothétique » « Personnage » en question (il en existe déjà beaucoup) et l’existence affirmée de cette « entité » (le terme « créature » serait, à mon avis, un mot inapproprié pour parler du Créateur) me semble fortement affirmée et décrite par beaucoup depuis l’antiquité jusqu’à notre époque, en plus, dans quasiment tous les pays du monde.


Eurynome a écrit: Tout dépend de ce que tu entend par « esprit ».

Ce que j’entends par esprit, c’est cette « chose » immatérielle qui dirige l’âme.

Le corps est facile à identifier. L’âme est tout ce qui se passe dans le cerveau et par le cerveau (mémoire, intelligence, sentiments…). L’esprit est ce qui oriente les « calculs » dans le cerveau. C’est en partie, un peu comme le logiciel d’un ordinateur. C’est ce que j’ai essayé d’expliquer dans le dernier texte en prenant l’exemple de l’esprit sportif.

L’esprit n’a pas besoin de corps ni de cerveau pour exister mais il en a besoin pour agir et se développer.

Nous n’existons que par notre esprit. Notre corps a eu un commencement, il aura une fin. Tout ce que nous appelons la matière est passager, illusoire, ce n’est qu’un support (irréel) momentané pour que notre esprit puisse évoluer, se développer. L’esprit est la seule réalité réelle.

Je continue, c’est hors sujet (et hors Science) mais cela me semble intéressant d’oser aller un petit peu plus loin. Ne sommes nous pas sur un forum qui se prétend spirituel ?

Pour chacun de nous, tout ce que nous appelons matière disparaitra en un instant, même notre corps s’effacera en un clin d’œil, pas pour les autres mais pour nous tout s’arrêtera. Dès que notre cerveau se sera arrêté, nos 5 sens qui perçoivent la matière continuent, pendant quelques instant, de continuer d’envoyer leurs informations au cerveau mais il n’y aura plus rien pour les digérer et rendre réel la matière à notre esprit. La matière perçue seulement et uniquement par nos 5 sens disparaitra (de notre esprit) en un clin d’œil.

Que restera-t-il ? Uniquement notre esprit personnel (à mon avis).

Vivra-t-il ? Se réincarnera-t-il ? Mourra-t-il ? Sera-t-il détruit ? Sera-t-il glorifié ?

« On verra bien à ce moment là » ou « je crois ceci ou cela » peuvent être des réponses faciles et légères.

Mais notre réponse personnelle actuelle conditionne notre pensée, qui conditionne nos actes et nos actes conditionneront (peut-être) notre destinée.

Seul notre esprit personnel (s’il est) de Vérité sera viable, c'est-à-dire éternel.
Que fera-t-il ? À mon avis, il fera comme son Père, il Aimera, Créera et Vivra.

Les esprits personnels de mensonge ou de vanité (qu’ils soient religieux, sportif ou scientifique ou athées) se révèleront tôt ou tard avoir été à coté de la « plaque », seront dévoilés vains, faux, malsains et devenus nuisibles.
Que deviendront-ils ? À mon avis, leur destinée sera celle d’où ils proviennent : premièrement le Re-mort puis finalement le Mort-fondre jusqu’au Néant.

Ce n’est que ma vision actuelle sur ce sujet très délicat et très grave.
_________________
L'Esprit de Vérité est mon seul Dieu.
C'est Lui qui me conduit vers toute la Vérité.
Je cherche s'il reste quelques Hommes qui n'ont pas fléchit le genou devant le dieu de ce monde : Le Système (religieux et laïque).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 16 Jan - 20:49 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
morphisme


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2014
Messages: 96
Genre: Masculin
Spiritualité: complexe

MessagePosté le: Jeu 16 Jan - 21:32 (2014)    Sujet du message: Re: Miracle Satan réponse 3 Répondre en citant

Bonjour GèreArt je recite tout ton post en entier juste après une petite remarque mais ma remarque n'est pas là pour occulter ton post qui est intéressant

GèreArt a écrit:

Où je veux en venir, c’est que la puissance de la science à haut niveau ...mathématique... peut produire une crédulité religieuse mystique à toute épreuve.

En fait non pas valable pour les maths
les mathématiques ne sont pas une science mais un langage comme le français, le chinois ou autre
il arrive que les maths induisent une croyance en une divinité mais en fait cela n'est pas justifié
on peut croire en une divinité (Dieu ou je sais pas quoi d'autre...) parce que la nature est belle et harmonieuse , l'espace est infini etc...
mais pas à cause des maths
rares sont les mathématiciens dit athées mais à ce sujet en général ils ne proclament rien d'un culte particulier ...ils s'arrêtent là car: rien dans leur discipline ne leur donne la possibilité d'instruire à ce sujet
ce qui fait qu'il y a aussi des mathématiciens agnotiques ou athées
mais contrairement à un physicien , biologiste ou bref : scientifiques ils n'ont aucuns matériels physique pour argumenter quoi que ce soit à ce sujet
tel biologiste parlera oui Dieu à cause de l'ADN tel autre à cause de ...truc machin
mais le matheux Rien!! Niet !!

le mathématicien sera le premier à affirmer l'existence d'un monde immatériel fait "d'objets" métaphysiques (un nombre, un vecteur etc...) mais il sera le dernier et s'il est honnête -ce qui est de sa responsabilité- pour rendre possible ce qui ne l'est pas : il ne lui est pas possible de décrire ce monde là de façon humaine:avec des esprits des anges ou Dieu!
ni même comme dans le taoisme en parlant d'une force initiale

sans description possible il n'existe pas de rituel religieux possible et sans rituel religieux possible il ne reste plus rien d'une religion car par définition la religion désigne une pratique de culte envers une divinité

ceci dit je recite tout ton post:

GèreArt a écrit:
"La Vérité doit être sans cesse répétée parce que l'Idée Fausse est aussi constamment répandue et pas par quelques uns, mais au contraire par la multitude. Dans la Presse et les Encyclopédies, dans les Écoles et les Universités, partout l'Idée Fausse exerce son emprise, contente et à l’aise de savoir qu'elle a la Majorité de son côté." Johann Wolfgang von Goethe



Eurynome a écrit: ... là, on sort de ta définition, non?
Dans ta première définition, ça se rapproche d'une forme de spiritualité alors que là, tu met en avant la complexité d'un domaine pour faire passer des idées sans contre-argumentation.


Oui je sors de ma première vision de la religion (qui utilisait l’exemple neutre du sport) pour montrer le coté spirituel de la religion. Cette seconde vision utilisait l’exemple de la Science (un domaine sacré et infaillible, à ne pas toucher, pour beaucoup) pour ajouter un élément de plus à ma vision globale de la « mauvaise religion » qui n’a rien de spirituel.
(Il existe, à mes yeux, la Vraie Religion qui devrait Relier entre eux les Hommes Amoureux de la Vérité, pour qu’ils puissent agirent ensemble).

Je n’ai pas mis en avant la complexité du domaine scientifique pour faire passer mes idées, mais j’ai essayé de montrer que la Science utilise le même outil que le catholicisme (la religion, au mauvais sens du terme, par excellence) pour produire la soi-disant foi religieuse (en réalité la crédulité par aveuglement).

Maintenant, je vais utiliser brièvement l’exemple du vaticanisme pour tenter de me faire comprendre.

Le vatican a à sa solde des théologiens de haut niveau intellectuel, un pontife, des cardinaux, des évêques, tout un arsenal puissant et pompeux qui en impose à la populace. Devant autant de science théologique et d’infaillibilité papale, le peuple se sent tout petit et se voit contraint de croire sur parole ce que l’autorité « scientifique » ecclésiastique décrète comme vérité.
Ils peuvent aussi dire qu’ils ont étudié méticuleusement (pour ne pas dire scientifiquement) les textes et certains faits miraculeux concrets vérifiés et vérifiables, qu’ils se sont concertés entre spécialistes du sujet et pour conclure, ils peuvent affirmer (en toute bonne foi) qu’après démonstration, la théorie de (par exemple) « l’Immaculée Conception de Marie » est la vérité.

Les arguments (scientifiques) qu’ils afficheront pour prouver leur découverte produiront l’approbation et une foi (ou plutôt un aveuglement) invincible chez tous les esprits catholiques crédules qui n’ont ni la capacité ni la volonté de vérifier objectivement.

Les protestants auront beau protester et argumenter pour démontrer le mensonge, rien ne les perturbera. La Science Pontificale est infaillible.

Où je veux en venir, c’est que la puissance de la science à haut niveau qu’elle soit théologique ou mathématique ou technologique ou physique ou politique peut produire une crédulité religieuse mystique à toute épreuve.

Tous ont des savants, des pontifes, des dogmes, des croyances. Tous ont des adeptes crédules et quelques individus qui ont vérifié (plus ou moins objectivement) avant de croire.

Ce que j’essaye de dire, c’est que dans ce monde, rien n’est parfait. Tout est mensonger, c'est-à-dire, tout est un mélange de vrai et de faux. Aussi bien la Science, que la Religion, que la Politique, que l’Athéisme. Tout humain est faillible, imparfait et plus ou moins objectif (à cause de son conditionnement), qu’il soit d’esprit scientifique ou religieux.

Je sais que le domaine technique/scientifique peut souvent se vérifier et se démontrer (beaucoup plus facilement que le domaine spirituel). Mais quand la Science frôle ce qu’elle ne peut plus analyser ni vérifier, elle émet des théories dignes des dogmes pontificaux. Le dieu Science, (comme le dieu des religieux) s’est déjà souvent trompé dans ses théories dans le passé. Le futur nous montrera si toutes les théories actuelles résisteront à la Vérité.

Que la Science ou la Religion émettent des théories (non vérifiée ou non vérifiable), je trouve cela juste et bien mais qu’elles (aussi bien l’une que l’autre) les affichent comme Vérité au publique qui n’a pas les moyen de juger, là, je critique.

À chacun d’acquérir et de cultiver un Esprit personnel de Vérité suffisamment fort, un Esprit libre et objectif pour tout vérifier avec le maximum de connaissances, le minimum d’aprioris et d’apprendre à juger juste entre ce qui est vrai et ce qui est faux dans tout ce que se dit (entre autre sur le Web).

À notre époque, Juger devient très difficile (pour ne pas dire impossible), le niveau, surtout scientifique, est tellement élevé. Tout est fait pour que seuls des spécialistes sur un seul domaine pointu le puissent. Les autres doivent les croire sur parole.

Sont-ils tous de bonne foi ? Là est le problème.
À mes yeux, actuellement, la Science n’est pas plus Sainte que la Religion.

Eurynome a écrit: Mais ce qui est plausible pour toi ne l'es pas forcément pour d'autres. Pas d'idéologie en science, c'est ce qui correspond à ce qui est plausible qui est adopté. Quand deux théories ont le même niveau de "plausibilité", aucune ne prend le pas sur l'autre.

Mais ce qui est plausible pour toi ne l'est pas forcément pour d'autres ? Oui tout à fait d’accord. Mais il existe une Vérité sur un sujet donné et une seule (elle est infinie et a une multitude de facettes différentes).

Pas d’idéologie en science ? On peut le croire...

La Science devrait être neutre idéologiquement et ne se baser que sur l’observation, la vérification d'hypothèses par l'expérience, la mise en œuvre de moyens permettant la vérification et la répétitivité des faits observés ... mais le fait-elle réellement ? Moi, je ne le crois pas dans tous les cas.

C’est ce qui correspond à ce qui est plausible qui est adopté ? Plausible aux yeux de qui ?

Quand deux théories ont le même niveau de "plausibilité", aucune ne prend le pas sur l'autre ? Qui décrète qu’elles ont le même niveau de plausibilité ?

Jamais deux théories n’ont exactement le même niveau aux yeux de tous. Dans le cas qui nous concerne (évolution/création) chaque parti décrète que sa théorie est plus crédible que celle de l’autre. Et c’est le parti le plus fort étatiquement qui gagne populairement. Mes yeux ne voient pas encore qu’aucune ne prenne le pas sur l’autre.

Eurynome a écrit: Ce n'est parce que ça a l'air compliqué que ça l'est.
Je n'ai aucune formation scientifique (à part le bagage commun de l’Éducation Nationale) mais ça ne m'empêche pas de disserter sur l’Évolution. Pourquoi? Parce que je prend le temps de m'y intéresser de mon côté, de lire des articles, des interventions...
Même chose pour l'informatique: on commence par s’intéresser à la machine, on tâtonne, on essaye des trucs, on se renseigne, on vérifie que l'on nous a appris...
On trouve toujours plus qualifié que soi... mais on peut toujours réduire cet écart.


Rien à redire, d’accord avec toi et félicitations de prendre le temps pour comprendre.


Eurynome a écrit: Sauf que ce que je constate, c'est que l'une des parties est/apparaît plus convaincante que l'autre.

Eh, oui, l'une des parties nous apparaît personnellement plus convaincante que l'autre. C’est tout, on ne peut pas plus. Sauf confronter avec d’autres notre vision pour en peser sa solidité et la compléter. (D’où les bienfaits de ce forum, merci à CdL).

Eurynome a écrit: A part la théorie de l’Évolution, décris-moi donc quelques unes de ces théories "fables"...
Puis dis-moi combien de personnes connaissent véritablement ces théories.


Il n’y en a pas beaucoup, je n’ai à citer, à première vue, que la théorie du Bigbang, celle des cordes et des univers parallèles.

Combien de personnes connaissent bien ces théories ? Très, très, très peu (à mon avis moins d’une centaine dans le monde). En tout cas pas moi.

Te les décrire ? Aie, aie, tu es dur pour moi…

Pour le peu que j’en sais (ou plus surement ce que j’ai compris dans ce que j’en ai entendu dire), la théorie du Bigbang est basée sur le fait que les galaxies lointaines s’éloignent les unes des autres, (prouvé parce que leur couleur d’émission tend vers le rouge). Donc si elles s’éloignent, c’est qu’elles étaient au commencement au même Point. Ce Point a explosé dans un gigantesque Big Bang qui a produit une extraordinaire organisation naturelle, grâce au dieu Hasard, dans le nouvel univers qu’il a lui-même créé.

D’où provient ce Point ? Qu’y avait-il dans ce Point ? Depuis quand existait-il et qu’est-ce qui l’a fait exploser ?

Les théories de la relativité générale et de la mécanique quantique ne répondent plus à cette échelle. La réponse est donnée par le dieu Mathématique (ou plus délicatement) par le Philosophe Mathématique qui a pondu la nouvelle Bulle de la théorie des Cordes, puis celle des Cordes M à 11 dimensions qui va encore plus loin pour pondre les Bulles des univers parallèles, des Membranes, etc.

À ce niveau, le Bigbang pose tellement de nouveaux problèmes aux physiciens qu’ils sont obligés de s’embarquer dans des théories et des hypothèses dignes du Mystique (pour ne pas oser dire du grotesque) pour tenter d’expliquer que la matière existe par elle-même et qu’il n’existe absolument pas un grand Quelqu’un à l’origine de tout cela.

Tout cela, les dépasse (et nous dépasse nous encore beaucoup plus), c’est comme une fourmi qui chercherait à comprendre l’ordinateur sur lequel elle se promène et quelle en est son origine.

Refusant par dogme l’évidence, ils s’enferrent dans la folie de la Science-Fiction.
Ne perdons plus de temps sur ce chemin…

Si ces théories se révèlent justes, ce qui peut être probable, elles ne feront que reporter le problème un peu plus loin. Résoudre le problème de l’origine de la matière ou de la Vie ne peut pas se résoudre en prenant ce chemin là. La Science de l’infiniment grand ou de l’infiniment petit arrive contre un mur infranchissable. Les appareils nécessaires pour vérifier ce genre de théorie deviennent hors sens (le Cern en affiche publiquement l’ampleur de la démesure).

La Science, de même que le monde Système dans son entier, fonce tête baissée de plus en plus en plus vite contre le dur mur qu’ils se sont construits à grand renfort de moyens.

Ça va, très bientôt, produire un chaud, étincelant et sanglant Bigbang.


Eurynome a écrit: L'apparition de nouvelles espèces se fait sur le (très) long terme - et compte-tenu de la définition "élastique" d'espèce, impossible de s'en rendre compte.
On découvre régulièrement des espèces nouvelles et il est impossible de déterminer s'il s'agit d'une espèce "vieille" ou d'une apparition "récente".
L'action de l'homme a, évidemment des répercussions... mais puisque ça vient de l'homme, ça ne vient pas de la nature, non? Il ne s'agit donc pas d'un "stock d'animaux" s'épuisant avec le temps mais d'une donnée supplémentaire impactant la survie des espèces (et donc, facteur d'évolution). Et si l'homme tue beaucoup, il favorise aussi: les méduses et les étoiles de mer se multiplient (la pollution actuelle favorisant leur multiplication), les rats, mouettes et autres opportunistes (les déchets alimentaires représentent un vrai paradis pour eux)... sans compter les espèces issus de l'élevage.


Que l’apparition de nouvelles espèces se produise sur le très long terme, je veux bien quand il y peu d’espèces en vie, surtout pour les premières. (C’est assez remarquable que presque toutes les espèces sont apparues relativement rapidement au début et presque en même temps).

Mais à notre époque où il y a des millions d’espèces différentes avec des trillions de trillions d’êtres vivants sur cette terre, je trouve très étonnant que si peu (pour ne pas dire aucune) de nouvelles espèces soient découvertes.
S’il y en avait au moins une, (scientifiquement prouvé, puisque c’est la preuve officielle), qui soit découverte à notre époque, je doute très fort que la nouvelle passe inaperçue et ne fasse pas la une de tous les médias.

Je suis d’accord et je comprends que c’est très difficile de prouver qu’un nouvel être vivant découvert est une nouvelle espèce récemment apparue.
Pourtant, il apparait une multitude de nouveaux êtres vivants produits par erreur génétique mais étrangement c’est toujours des monstres incapables de se reproduire ou de simplement vivre.
Étrange, à mes yeux, que depuis le temps, aucune de toutes ces erreurs de recopie n’aient produit au moins un seul être supérieur ou au moins nouveau...

Je maintiens encore que le nombre d’espèces vivantes sur terre va en s’amenuisant.
Mais je ne pense pas me tromper en disant que le nombre de races différentes (naturelles et artificielles) dans les espèces subsistantes va en augmentant.
D’accord aussi que c’est difficile de définir la notion d’espèce car entre deux races différentes de la même espèce la procréation n’est parfois même plus possible.



Franc-maçonnerie ?

Le domaine m’intéresse mais je n’ai plus le temps de passer des années comme apprenti avant de pouvoir entrer dans le domaine intéressant. (Je l'ai déjà fait de longues années sur les bancs d'une autre école spirituelle).
Par contre la rencontre, la discussion et l’action commune avec des francs-maçons peut m’intéresser. (Il semble que sur ce forum il y ait un début…).



Eurynome a écrit: La charge de la preuve est à celui qui avance une thèse. Et ce sont les religions qui ont avancé cette idée. Le problème, c'est qu'il n'y a absolument aucune définition, ni de créature/entité similaire et à l'existence affirmée.

Oui, c’est à celui qui avance une thèse de la prouver.

Mais dans certains cas, ce n’est pas facile d’une façon irrévocable.

Comment prouver par exemple que ce texte a été écrit par l’humain GèreArt (qu’aucun sur ce forum n’a jamais vu) et non pas par le hasard d’erreurs de transmission informatique.

Il est seulement possible d’émettre des théories (et seulement des théories) pour tenter de prouver l’une ou l’autre version et même en rencontrant personnellement le personnage, il est toujours possible de dire que c’était en rêve…



Eurynome a écrit: Qu’il n'y a absolument aucune définition, ni de créature/entité similaire et à l'existence affirmée ? On peut l’écrire.

Mais on peut formuler une ou des définitions de « l’hypothétique » « Personnage » en question (il en existe déjà beaucoup) et l’existence affirmée de cette « entité » (le terme « créature » serait, à mon avis, un mot inapproprié pour parler du Créateur) me semble fortement affirmée et décrite par beaucoup depuis l’antiquité jusqu’à notre époque, en plus, dans quasiment tous les pays du monde.


Eurynome a écrit: Tout dépend de ce que tu entend par « esprit ».

Ce que j’entends par esprit, c’est cette « chose » immatérielle qui dirige l’âme.

Le corps est facile à identifier. L’âme est tout ce qui se passe dans le cerveau et par le cerveau (mémoire, intelligence, sentiments…). L’esprit est ce qui oriente les « calculs » dans le cerveau. C’est en partie, un peu comme le logiciel d’un ordinateur. C’est ce que j’ai essayé d’expliquer dans le dernier texte en prenant l’exemple de l’esprit sportif.

L’esprit n’a pas besoin de corps ni de cerveau pour exister mais il en a besoin pour agir et se développer.

Nous n’existons que par notre esprit. Notre corps a eu un commencement, il aura une fin. Tout ce que nous appelons la matière est passager, illusoire, ce n’est qu’un support (irréel) momentané pour que notre esprit puisse évoluer, se développer. L’esprit est la seule réalité réelle.

Je continue, c’est hors sujet (et hors Science) mais cela me semble intéressant d’oser aller un petit peu plus loin. Ne sommes nous pas sur un forum qui se prétend spirituel ?

Pour chacun de nous, tout ce que nous appelons matière disparaitra en un instant, même notre corps s’effacera en un clin d’œil, pas pour les autres mais pour nous tout s’arrêtera. Dès que notre cerveau se sera arrêté, nos 5 sens qui perçoivent la matière continuent, pendant quelques instant, de continuer d’envoyer leurs informations au cerveau mais il n’y aura plus rien pour les digérer et rendre réel la matière à notre esprit. La matière perçue seulement et uniquement par nos 5 sens disparaitra (de notre esprit) en un clin d’œil.

Que restera-t-il ? Uniquement notre esprit personnel (à mon avis).

Vivra-t-il ? Se réincarnera-t-il ? Mourra-t-il ? Sera-t-il détruit ? Sera-t-il glorifié ?

« On verra bien à ce moment là » ou « je crois ceci ou cela » peuvent être des réponses faciles et légères.

Mais notre réponse personnelle actuelle conditionne notre pensée, qui conditionne nos actes et nos actes conditionneront (peut-être) notre destinée.

Seul notre esprit personnel (s’il est) de Vérité sera viable, c'est-à-dire éternel.
Que fera-t-il ? À mon avis, il fera comme son Père, il Aimera, Créera et Vivra.

Les esprits personnels de mensonge ou de vanité (qu’ils soient religieux, sportif ou scientifique ou athées) se révèleront tôt ou tard avoir été à coté de la « plaque », seront dévoilés vains, faux, malsains et devenus nuisibles.
Que deviendront-ils ? À mon avis, leur destinée sera celle d’où ils proviennent : premièrement le Re-mort puis finalement le Mort-fondre jusqu’au Néant.

Ce n’est que ma vision actuelle sur ce sujet très délicat et très grave.
Revenir en haut
GèreArt


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2013
Messages: 37
Genre: Masculin
Spiritualité: Christien libre

MessagePosté le: Dim 19 Jan - 11:16 (2014)    Sujet du message: Miracle Satan réponse 3 Répondre en citant


Bons jours Morphisme,

Je vais tenter de te répondre en te montrant ma vision du sujet … malgré que mon niveau en math ne soit pas à ta hauteur.

Morphisme dit : En fait non pas valable pour les maths, les mathématiques ne sont pas une science mais un langage comme le français, le chinois ou autre il arrive que les maths induisent une croyance en une divinité mais en fait cela n'est pas justifié on peut croire en une divinité (Dieu ou je sais pas quoi d'autre...) parce que la nature est belle et harmonieuse, l'espace est infini etc... mais pas à cause des maths.

J’ai encore tendance à penser que les maths peuvent induire une croyance mystiquo-religieuse.

Le but de mon ancien post était de tenter de montrer que tout ce qui existe à haut niveau produit une croyance (aveugle) pour les non spécialistes en la matière.

J’en reviens aux maths.
Que les maths soient un langage oui, mais n’importe quel langage est fait pour exprimer quelque chose. Je vais tenter de te montrer que les maths aussi, comme la physique ou la religion peut produire une croyance en un « dieu » mystique plus ou moins imaginaire.

À petit niveau de math, je ne vois pas de problème mais à haut niveau, c’est différent.

Prenons la théorie des Cordes (par exemple) basée uniquement sur une équation mathématique complètement inabordable pour le commun des mortels.
Très, très peu de personnes peuvent la comprendre et entrer dedans. Cette théorie ne peut pas du tout se vérifier (elle n’est pas scientifique puisque non vérifiable dans le concret), on ne peut que la croire. Elle fait appel à des hypothèses étranges, entre autres, elle est obligée d'inventer l'hypothèse de nouvelles dimensions pour pouvoir se démontrer.
Le résultat de ces équations ne reste pas sous une forme mathématique mais il est imagé (imaginé) sous la forme de cordes qui vibrent et se déforment. Suivant la fréquence de ces oscillations, elles produisent les différentes particules de la matière (même la particule dit « graviton »).

Cette théorie produit chez le néophyte qui lui adhère, une nouvelle vision mystérieuse de l’origine de la matière, une vision surréaliste mais matérialiste, visible qui enchante, une vision virtuelle et qui s’approche du " mystique ", du "divin".

Cette théorie montre que la matière est produite par elle-même, par le dieu « Univers » ou « Hasard » ou « Nature ». (En fait, la théorie repousse le problème encore un peu plus loin sans donner de véritable solution sur l’origine de l’origine).

Elle est semblable à une doctrine religieuse élaborée (infailliblement) par de grands pontifes religieux.
Qui peut la discuter, qui peut se confronter aux grands pontifes qui l’ont pondu ?

Seulement de grands mathématiciens se sont réunis et se sont confrontés pour en vérifier la solidité.
Les autres ne peuvent que l’admettre sur la base qu’elle est prêchée par l’élite mathématicienne infaillible. Le public ne peut que la croire par confiance aveugle en la « sainteté mathématique » de ses créateurs.

Les individus adhèrent à cette nouvelle doctrine si elle leur « plaît », s’ils y croient. C’est presque le même fonctionnement que chez les religieux.

À mes yeux, le même phénomène peut aussi bien se produire avec cette doctrine mathématique qu’avec la théorie de l’évolution ou celle de la création qui est le sujet du dernier post (sauf que pour cette théorie, il n’y a pas encore d’opposition connue). Il y a celui qui y croit et celui qui n’y croit pas. Du fait que les deux partis n’ont pas le niveau pour juger objectivement et sûrement, ils passent leur temps à se confronter sur les forums.

Le problème au sujet des mathématiques ne se pose pas encore (beaucoup) mais au sujet du sujet de cette discussion, le problème est gigantesque : Comment arriver à être d’accord ?
La solution de facilité peut être : Pourquoi chercher un accord ?
Je réponds : Les tondeurs doivent premièrement désunir les tondus pour pouvoir les traire.

Morphisme dit : … rares sont les mathématiciens dit athées mais à ce sujet en général ils ne proclament rien d'un culte particulier ...ils s'arrêtent là car: rien dans leur discipline ne leur donne la possibilité d'instruire à ce sujet ce qui fait qu'il y a aussi des mathématiciens agnotiques ou athées mais contrairement à un physicien , biologiste ou bref : scientifiques ils n'ont aucuns matériels physique pour argumenter quoi que ce soit à ce sujet tel biologiste parlera oui Dieu à cause de l'ADN tel autre à cause de ...truc machin mais le matheux Rien!! Niet !!

Tous les scientifiques se disent neutres aussi, mais j’en doute. Les Suisse aussi se disent neutres mais ce n'est qu'en apparence, ils sont pires par dessous. L'être humain est inévitablement plus ou moins dans "l'affect" c'est à dire plus ou moins non objectif. En math, c’est plus facile mais quand ils imagent leurs découvertes, ils font comme les autres…


Morphisme dit : le mathématicien sera le premier à affirmer l'existence d'un monde immatériel fait "d'objets" métaphysiques (un nombre, un vecteur etc...) mais il sera le dernier et s'il est honnête -ce qui est de sa responsabilité- pour rendre possible ce qui ne l'est pas : il ne lui est pas possible de décrire ce monde là de façon humaine:avec des esprits des anges ou Dieu! ni même comme dans le taoisme en parlant d'une force initiale

Oui, les maths ne sont pas le meilleur langage pour parler de ce genre de sujet ni pour le mettre en équation. Mais comme dans tout ce qui existe quand on arrive au summum de ses possibilités, la notion d’un Grand Quelqu’un ou d’une Force ou d’une Énergie, au dessus de l’humain apparaît et en transpire (que ce soit le domaine, sport, science, politique…).

Les matheux comme les physiciens de très haut niveau arrivent aujourd'hui dans le domaine proche de la "folie", ils s'approchent de la déraison. Ils vivent dans un autre monde, réel pour eux mais pas pour les autres. Les résultats qu'ils énoncent sous une forme imagée pour les rendre publiques apparaissent plus proches du mystique que de la raison et du "bon sens paysan". Ils deviennent inhumains, de nouvelles sortes de dieux. Ils sont montés si haut (ou descendu si bas) qu'ils sont entrés dans le monde de l'absurde, du nouveau divin moderne à la mode.

Le monde moderne, les enfants et les jeunes aiment de plus en plus le nouveau monde de l'irréel, de l'extravagance, du mystérieux métallique, de l’excentricité. La notion de juste et de faux, de bien et de mal, de sain et de malsain a été détruite. Les maths de haut niveau en arrivent aussi là.


Morphisme dit : sans description possible il n'existe pas de rituel religieux possible et sans rituel religieux possible il ne reste plus rien d'une religion car par définition la religion désigne une pratique de culte envers une divinité.

Oui, dans toute religion, le rituel est la partie essentielle (l’essence de leur ciel), c’est plus important que la doctrine. C’est ce qui en fait l’attrait, ce qui plaît.

Le rituel dans les « religions » du genre math ou science est quasi inexistant. De ce fait, le terme "religion" est inapproprié.

Il n’y a qu’une croyance plus ou moins justifiée en son infaillibilité, et un amour presque inconditionnel.

Cela produit, chez ceux qui en sont passionnés, une sorte de culte presque divin. Toute leur vie est orientée dans la direction de leur passion, ils sont prêts à tout sacrifier pour leur idole, ils vivent pour leur dieu et par leur dieu.

Une pratique de culte envers une divinité ?
Partout il y a une forme de culte envers ce que l’on aime, ce que l’on adore. Ce qui est aimé au dessus de tout le reste devient une sorte d’idole, de divinité. Un nouveau comportement d’amour s’installe inévitablement qui ressemble à un culte, une consécration personnelle (ou en groupe) à ce dieu adoré.

Tout cela pour dire que l’être humain ne peut pas échapper à l’adoration, à la passion, à la notion de divinité (matérielle, intellectuelle, immatérielle ou extraterrestre). Je ne pense pas que ce soit possible.

Celui qui n’a pas ou plus d’Amour Passion, qui n'a plus de religion pour se relier à d'autres, qui n’a plus de dieu à adorer, devient blasé, dépressif, vide, un zombie qui ne pense qu’à mourir au plus vite.

L’important, à mon avis, n’est pas la religion ou la notion de divinité mais c’est surtout l’endroit où chacun met son plus grand Amour.

L’essence du ciel est de bien choisir son dieu personnel, l’enjeu est essentiel.


_________________
L'Esprit de Vérité est mon seul Dieu.
C'est Lui qui me conduit vers toute la Vérité.
Je cherche s'il reste quelques Hommes qui n'ont pas fléchit le genou devant le dieu de ce monde : Le Système (religieux et laïque).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
morphisme


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2014
Messages: 96
Genre: Masculin
Spiritualité: complexe

MessagePosté le: Dim 19 Jan - 13:46 (2014)    Sujet du message: Miracle Satan réponse 3 Répondre en citant

Bonjour GèreArt & bon dimanche Wink

à part la deuxième partie où là je suis en accord TOTAL avec ce que tu dit Okay

pour la première moitié de ton post je suis en grande partie même très grande partie en desaccord avec ta façon de voir Shocked

ton post est super interessant (c'est rare d'être aussi partagé sur les propos de quelqu'un: ça tiens du tout ou rien!)

Donc oui en ce qui concerne la première partie de ton post là ça va plus: Mr. Green

tu n'a parlé que d'une chose de la physique et des physiciens en interchangeant le mot
"physique" remplacé par le mot "math" et le mot "physicien" remplacé par le mot "mathématicien"

tu a intervertis les rôles en fait Mr. Green

l'un construit un bâtiment et innove en pensant que ça tiendra debout grâce à de nouvelles matières premières (le physicien) et l'autre lui donne des outils qu'il a fabriqué spécialement pour l'occasion il ne s'occupe pas de savoir si effectivement ces matières premières sont adaptées pour cette architecture ni ne s'occupe de l'aspect architectural de l'oeuvre
il construit des outils qui une fois le bâtiment "sur pied" ne se retrouveront pas dans le projet final ni ne serviront à faire que ce bâtiment reste debout
ces outils fonctionnent puisqu'ils permettent de construire la chose mais ne renseigne en rien sur la stupidité de cet ouvrage

GèreArt:"J’ai encore tendance à penser que les maths peuvent induire une croyance mystiquo-religieuse"
ce serai très fort probable pour celui qui pratique cette discipline en oubliant que les maths ne renseignent en rien contrairement à une science qui décrit bien ou mal à tord ou à raison quelque chose qui existe ou ne sont qu'un fantasme, une fable...
la physique la théologie etc ...tout ça ce sont des sciences

GèreArt:"Que les maths soient un langage oui, mais n’importe quel langage est fait pour exprimer quelque chose"
oui le langage permet de decrire quelque chose mais son rôle n'est pas de donner une preuve quelconque d'existence de cette chose, de sa stupidité de son ineptie

si je sais décrire le fait que j'ai une télévision , et que je le décrive à quelqu'un qui vit au moyen âge certes si je le fait bien il comprendra tout comme on comprend le déroulement des films "Terminator"
mais cela ne prouve en rien que Terminator soit venu du futur ni même qu'il existera jamais
mon langage ne fait que ce qu'il sait faire permettre de décrire une chose (le synopsis du film)

par ailleurs les mathématiques ne décrivent que des objets qui ne sont pas matériels au sens TOTAL du terme(on parle même pas d'un photon dont on pourrait dire qu'il n'est plus vraiment de la matiere là on parle d'objets COMPLETEMENTS, TOTALEMENTS IMMATERIELS: nombre, vecteurs tenseurs etc... bref d'objets qui dans 1000000000000 d'années ne pourrons jamais être visibles par quelque machine que ce soit)

d'où ton erreur de jugement dans ce qui suit là:

GèreArt:"Prenons la théorie des Cordes (par exemple) basée uniquement sur une équation mathématique complètement inabordable pour le commun des mortels."
cette théorie n'est pas une théorie mathématique mais une théorie physique

des théories mathématiques ont pour support des objets mathématiques les théorie physiques ont pour support des objets physiques et pour formaliser ces objets les physiciens utilisent les mathématiques ce qui est très différent
justement prenons les objets "tenseurs"

ces objets sont des objets mathématiques ils n'ont rien de physique on ne se pose pas la question de leur existence tout comme on ne prête aucune attention à l'existence d'un marteau piqueur qui a permit de construire un bâtiment pour ces objets là ce sont le marteau piqueur qui permet de construire la théorie de la relativité générale

une théorie physique!

le physicien croit en son architecture non pas grâce au "marteau piqueur" mais grâce au fait qu'il croit à son travail
à la limite ce marteau piqueur peut ne plus exister il s'en fiche car le bâtiment est construit et il n'a plus sa place dans l'oeuvre finale

GèreArt:"elle est prêchée par l’élite mathématicienne infaillible."

tu ne trouvera aucun mathématicien te prêchant cela! Shocked
encore une fois tu confond physicien et mathématicien

par définition une théorie mathématique est prouvable sur la base d'une catégorie axiomatique

il n'a pas besoin de prêcher : il prouve ou ne prouve pas et basta!


pour le reste oui tu as parfaitement raison je trouve si on enlève le mot "math"
GèreArt:"Tous les scientifiques se disent neutres aussi, mais j’en doute. Les Suisses aussi se disent neutres mais ce n'est qu'en apparence, ils sont pires par dessous. L'être humain est inévitablement plus ou moins dans "l'affect" c'est à dire plus ou moins non objectif. En math, c’est plus facile mais quand ils imagent leurs découvertes, ils font comme les autres…
Oui, les maths ne sont pas le meilleur langage pour parler de ce genre de sujet ni pour le mettre en équation. Mais comme dans tout ce qui existe quand on arrive au summum de ses possibilités, la notion d’un Grand Quelqu’un ou d’une Force ou d’une Énergie, au dessus de l’humain apparaît et en transpire (que ce soit le domaine, sport, science, politique…). "


la complètement d'accord avec toi et encore tu est gentil et tempéré dans tes propos je trouve

GèreArt:"Les matheux comme les physiciens de très haut niveau arrivent aujourd'hui dans le domaine proche de la "folie", ils s'approchent de la déraison. Ils vivent dans un autre monde, réel pour eux mais pas pour les autres. Les résultats qu'ils énoncent sous une forme imagée pour les rendre publiques apparaissent plus proches du mystique que de la raison et du "bon sens paysan". Ils deviennent inhumains, de nouvelles sortes de dieux. Ils sont montés si haut (ou descendu si bas) qu'ils sont entrés dans le monde de l'absurde, du nouveau divin moderne à la mode.

Le monde moderne, les enfants et les jeunes aiment de plus en plus le nouveau monde de l'irréel, de l'extravagance, du mystérieux métallique, de l’excentricité. La notion de juste et de faux, de bien et de mal, de sain et de malsain a été détruite. Les maths de haut niveau en arrivent aussi là."
Morphisme dit : sans description possible il n'existe pas de rituel religieux possible et sans rituel religieux possible il ne reste plus rien d'une religion car par définition la religion désigne une pratique de culte envers une divinité.

"Oui, dans toute religion, le rituel est la partie essentielle (l’essence de leur ciel), c’est plus important que la doctrine. C’est ce qui en fait l’attrait, ce qui plaît.

Le rituel dans les « religions » du genre math ou science est quasi inexistant. De ce fait, le terme "religion" est inapproprié.

Il n’y a qu’une croyance plus ou moins justifiée en son infaillibilité, et un amour presque inconditionnel.

Cela produit, chez ceux qui en sont passionnés, une sorte de culte presque divin. Toute leur vie est orientée dans la direction de leur passion, ils sont prêts à tout sacrifier pour leur idole, ils vivent pour leur dieu et par leur dieu.

Une pratique de culte envers une divinité ?
Partout il y a une forme de culte envers ce que l’on aime, ce que l’on adore. Ce qui est aimé au dessus de tout le reste devient une sorte d’idole, de divinité. Un nouveau comportement d’amour s’installe inévitablement qui ressemble à un culte, une consécration personnelle (ou en groupe) à ce dieu adoré.

Tout cela pour dire que l’être humain ne peut pas échapper à l’adoration, à la passion, à la notion de divinité (matérielle, intellectuelle, immatérielle ou extraterrestre). Je ne pense pas que ce soit possible.

Celui qui n’a pas ou plus d’Amour Passion, qui n'a plus de religion pour se relier à d'autres, qui n’a plus de dieu à adorer, devient blasé, dépressif, vide, un zombie qui ne pense qu’à mourir au plus vite.

L’important, à mon avis, n’est pas la religion ou la notion de divinité mais c’est surtout l’endroit où chacun met son plus grand Amour.

L’essence du ciel est de bien choisir son dieu personnel, l’enjeu est essentiel."


merci pour ta réflexion Camarade
Revenir en haut
GèreArt


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2013
Messages: 37
Genre: Masculin
Spiritualité: Christien libre

MessagePosté le: Mer 22 Jan - 11:55 (2014)    Sujet du message: Miracle Satan réponse 3 Répondre en citant

morphisme a écrit:


Donc oui en ce qui concerne la première partie de ton post là ça va plus: Mr. Green

tu n'a parlé que d'une chose de la physique et des physiciens en interchangeant le mot
"physique" remplacé par le mot "math" et le mot "physicien" remplacé par le mot "mathématicien"

tu a intervertis les rôles en fait Mr. Green

l'un construit un bâtiment et innove en pensant que ça tiendra debout grâce à de nouvelles matières premières (le physicien) et l'autre lui donne des outils qu'il a fabriqué spécialement pour l'occasion il ne s'occupe pas de savoir si effectivement ces matières premières sont adaptées pour cette architecture ni ne s'occupe de l'aspect architectural de l'oeuvre
il construit des outils qui une fois le bâtiment "sur pied" ne se retrouveront pas dans le projet final ni ne serviront à faire que ce bâtiment reste debout
ces outils fonctionnent puisqu'ils permettent de construire la chose mais ne renseigne en rien sur la stupidité de cet ouvrage



Bons jours Morphisme,

Oui, tu as raison.

Maintenant, je comprends mieux la juste différence que tu fais entre les mathématiques (qui ne sont qu'un langage pour exprimer quelque chose) et la physique qui utilise ce langage pour exprimer et exposer leur vision de la physique.
La physique dépend et utilise les maths mais les maths ne sont pas responsables de l'utilisation qu'en font les physiciens.

Merci de m'avoir remis en place.
_________________
L'Esprit de Vérité est mon seul Dieu.
C'est Lui qui me conduit vers toute la Vérité.
Je cherche s'il reste quelques Hommes qui n'ont pas fléchit le genou devant le dieu de ce monde : Le Système (religieux et laïque).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Eurynome


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 659
Genre: Masculin
Spiritualité: Athée/Agnostique

MessagePosté le: Mer 22 Jan - 14:34 (2014)    Sujet du message: Re: Miracle Satan réponse 3 Répondre en citant

GèreArt a écrit:

Je sais que le domaine technique/scientifique peut souvent se vérifier et se démontrer (beaucoup plus facilement que le domaine spirituel). Mais quand la Science frôle ce qu’elle ne peut plus analyser ni vérifier, elle émet des théories dignes des dogmes pontificaux. Le dieu Science, (comme le dieu des religieux) s’est déjà souvent trompé dans ses théories dans le passé. Le futur nous montrera si toutes les théories actuelles résisteront à la Vérité.

C'est justement pour ça qu'en Science, une théorie reste valide tant qu'on n'a pas trouvé mieux. C'est ainsi qu'on est allé au delà des travaux de Darwin et d'Einstein.
GèreArt a écrit:

La Science devrait être neutre idéologiquement et ne se baser que sur l’observation, la vérification d'hypothèses par l'expérience, la mise en œuvre de moyens permettant la vérification et la répétitivité des faits observés ... mais le fait-elle réellement ? Moi, je ne le crois pas dans tous les cas.

C’est ce qui correspond à ce qui est plausible qui est adopté ? Plausible aux yeux de qui ?

Plausible d'un point de vue logique (ce qui a été déjà vu/constaté), du point de vue de la science.
On n'a jamais vu de Dieu créateur mais on a déjà vu des phénomènes d'évolution au sein des animaux.

GèreArt a écrit:

Eurynome a écrit:
A part la théorie de l’Évolution, décris-moi donc quelques unes de ces théories "fables"...
Puis dis-moi combien de personnes connaissent véritablement ces théories.

Il n’y en a pas beaucoup, je n’ai à citer, à première vue, que la théorie du Bigbang, celle des cordes et des univers parallèles.

Combien de personnes connaissent bien ces théories ? Très, très, très peu (à mon avis moins d’une centaine dans le monde). En tout cas pas moi.

Hormis la théorie du Big Bang, effectivement, peu de personnes ont entendu parler de la théorie des Cordes et des univers parallèles (en dehors de la science-fiction, pour le dernier).
Et il y en a encore moins qui connaissent véritablement leur signification (encore beaucoup de personnes sont persuadés que le Big Bang est une explosion - au sens artificier du terme^^).
Dès lors, quel véritable "pouvoir" ont ces "fables", puisque la majorité de la population n'en connaît rien - ou s'en contrefout?

GèreArt a écrit:

Si ces théories se révèlent justes, ce qui peut être probable, elles ne feront que reporter le problème un peu plus loin. Résoudre le problème de l’origine de la matière ou de la Vie ne peut pas se résoudre en prenant ce chemin là. La Science de l’infiniment grand ou de l’infiniment petit arrive contre un mur infranchissable. Les appareils nécessaires pour vérifier ce genre de théorie deviennent hors sens (le Cern en affiche publiquement l’ampleur de la démesure).

Il y a des siècles, il était impossible de vérifier la théorie des molécules, initié par Leucippe. Il était impossible de vérifier la parentalité génétique. Maintenant, on peut.
La science n'est pas une fuite en avant, mais plutôt une quête sans fin.^^
Aucun scientifique ne t'affirmeras qu'un jour, l'humanité saura absolument tout et n'aura plus besoin de chercher.


GèreArt a écrit:

Mais à notre époque où il y a des millions d’espèces différentes avec des trillions de trillions d’êtres vivants sur cette terre, je trouve très étonnant que si peu (pour ne pas dire aucune) de nouvelles espèces soient découvertes.
S’il y en avait au moins une, (scientifiquement prouvé, puisque c’est la preuve officielle), qui soit découverte à notre époque, je doute très fort que la nouvelle passe inaperçue et ne fasse pas la une de tous les médias.

Chaque année, la communauté scientifique trouve de nouvelles espèces.
Pour qu'il y ai évolution, il ne faut pas seulement que l'animal se retrouve avec une mutation, il faut aussi qu'elle survive et transmette son trait de caractère - donc que l'animal ne soit plus isolé mais ai réussi à former une population.
Il y a toute une série de paramètres à prendre en compte et aucune n'est observable dans l'instant.
GèreArt a écrit:

Je suis d’accord et je comprends que c’est très difficile de prouver qu’un nouvel être vivant découvert est une nouvelle espèce récemment apparue.
Pourtant, il apparait une multitude de nouveaux êtres vivants produits par erreur génétique mais étrangement c’est toujours des monstres incapables de se reproduire ou de simplement vivre.
Étrange, à mes yeux, que depuis le temps, aucune de toutes ces erreurs de recopie n’aient produit au moins un seul être supérieur ou au moins nouveau...

L'évolution joue sur le long terme: un animal ne se retrouve pas du jour au lendemain avec une physiologie radicalement différente de ses parents. Cela se fait par petites touches.

GèreArt a écrit:

Oui, c’est à celui qui avance une thèse de la prouver.
Mais dans certains cas, ce n’est pas facile d’une façon irrévocable.

Comment prouver par exemple que ce texte a été écrit par l’humain GèreArt (qu’aucun sur ce forum n’a jamais vu) et non pas par le hasard d’erreurs de transmission informatique.

Il est seulement possible d’émettre des théories (et seulement des théories) pour tenter de prouver l’une ou l’autre version et même en rencontrant personnellement le personnage, il est toujours possible de dire que c’était en rêve…

Oui mais à ce rythme, TOUT peut être contredit. Mr. Green

GèreArt a écrit:

Mais on peut formuler une ou des définitions de « l’hypothétique » « Personnage » en question (il en existe déjà beaucoup) et l’existence affirmée de cette « entité » (le terme « créature » serait, à mon avis, un mot inapproprié pour parler du Créateur) me semble fortement affirmée et décrite par beaucoup depuis l’antiquité jusqu’à notre époque, en plus, dans quasiment tous les pays du monde.

Qu'il y ai une ressemblance dans certains concepts peut se justifier par le fait que la religion est une création humaine: on fait toujours un dieu qui nous ressemble, avec des activités qui nous ressemblent.
En revanche, si ce concept existe dans tous les pays du monde:
-il n'en ai pas plus logique pour autant: en théologie et en mythologie, c'est un jeu de relever les incohérences ou les trous scénaristiques (comme dans un film)
-il y a souvent des différences radicales entre eux: les dieux scandinaves sont largement différents des dieux grecs, eux-même différents des dieux égyptiens, eux-mêmes différents des monothéismes.
GèreArt a écrit:

Nous n’existons que par notre esprit. Notre corps a eu un commencement, il aura une fin. Tout ce que nous appelons la matière est passager, illusoire, ce n’est qu’un support (irréel) momentané pour que notre esprit puisse évoluer, se développer. L’esprit est la seule réalité réelle.

Tu sais qu'il est possible d'altérer l'esprit, à partir du cerveau:
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c4bbd414-a9be-11e1-a479-0b92da93b8b0
C'est un cas spectaculaire mais je pourrais aussi citer certaines drogues.

Je ne m'aventurerais pas sur les arguments dégagés par Morphisme, pour les mêmes raisons que pour la philosophie: vous savez, moi et les maths....^^
_________________
"Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser !" (Bakounine)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:43 (2016)    Sujet du message: Miracle Satan réponse 3

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Expression libre -> Exposé libre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com