Index du Forum


Forum libre et sans modérateur sur la spiritualité, garantissant la liberté de conscience.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Psychanalyse & Psychologie analytique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Expression libre -> Exposé libre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pancréas de Justice


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2012
Messages: 162

MessagePosté le: Sam 23 Juin - 17:08 (2012)    Sujet du message: Psychanalyse & Psychologie analytique Répondre en citant

J'ai rapidement évoqué ces deux systèmes au cours d'une conversation avec Gille... donc voilà, histoire d'approfondir un peu le sujet :

Freud et la Psychanalyse

Sigmund Freud est le père de toutes les sciences de l'esprit moderne. Neurologue de formation, il décide de s'intéresser au phénomène de la conscience plutôt qu'à son support matériel, le cerveau. Son but était bien sûr de créer une véritable science, permettant des applications thérapeutiques. Néanmoins, le caractère "scientifique" et la pertinence de son système d'analyse de l'esprit sont encore très discutés... Mais il n'en est pas moins d'un très grand intérêt, et d'une grande aide pour qui cherche à se comprendre soit même.


L'inconscient

L'inconscient est la clef de la psychanalyse, et une notion qui est aujourd'hui accepté par presque tout le monde. S'intéressant au rêve et aux psychoses (mais tout en se refusant de toucher à l'hypnose) Freud s’aperçoit très vite que tout ce que nous faisons et pensons est loin d'être le fruit de notre volonté. Nous ne choisissons pas d'avoir certaines idées plutôt que d'autres, nous ne choisissons pas d'être pris d'affections pour certaines personnes, et d'aversions pour d'autres... de même, lorsque nous croyons agir consciemment, souvent, pour ne pas dire tout le temps, nous sommes poussés par des envies cachés au fond de nous mêmes...
Freud propose donc une nouvelle vision de l'esprit. Celui-ci serait tel un Iceberg : même si la partie que nous voyons nous semble gigantesque, elle ne serait qu'une infime partie de la totalité du bloc de glace, dont la plus grosse partie, l'inconscient, serait submergée.


Le "ça" et le "surmoi"

La dualité conscient/inconscient est le "premier topique" de Freud. Plus tard, il approfondira sa théorie et élaborera un "second topique". Il divise l'inconscient en deux entités opposés : le "ça" et le "surmoi". La conscience, le "moi", serait coincé entre les deux. Le "ça" serait la partie mécanique, animal, de nous. Elle serait un moteur à pulsions et à désirs. Le "surmoi" serait un "moi idéal", une construction psychique établie par notre éducation, qui définit ce que le "moi" veut être.
Souvent, les pulsions du "ça" effraient le surmoi. Nous refusons d'accepter que notre propre esprit puisse-t-être pris de certains désirs... Le surmoi ne laisse donc pas tout entrer dans le "moi" et effectue une sorte de "censure"... Nous refoulons donc ainsi nos pulsions et nos désirs. Ce refoulement provoquerait des complexes puis des psychoses... d'où l'utilité d'une cure psychanalytique.


Eros et Thanatos

C'est l'un des points les plus contesté des théories de Freud, même (et surtout) parmi les psychanalystes. Freud expliquait que nos pulsions étaient de deux genres : certaines nous pousseraient à la reproduction, au sexe (Eros), et d'autre à la mort, à l'autodestruction (Thanatos).
On retient surtout du modèle freudien la grande importance accordé au sexe. La quasi totalité de nos pulsions seraient issu de notre instinct de reproduction... et même l'inspiration artistique ne serait qu'une "sublimation" des pulsions sexuelles.



Jung et la psychologie analytique

Carl Gustav Jung est un ancien "disciple" de Freud qui s'est écarté des théories de ce dernier. Il a établit un autre système d'interprétation de l'esprit, la "psychologie analytique". Celui-ci a été d'une très grande influence sur les visions scientifiques modernes de l'esprit, néanmoins, presque personne ne lui accorde d'importance en France... pour une mystérieuse raison, nous autres latins sommes plutôt "freudiens" alors que les germains et les anglo-saxons sont plus volontiers "jungiens".


L'inconscient collectif

Jung reprend le concept Freudien d'inconscient, mais il y ajoute une dimension supérieure, l'inconscient collectif, qui sera au coeur de son système. Tout comme la conscience n'est qu'une petite partie de l'esprit, l'esprit individuelle serait une infime partie d'un ensemble plus gros comprenant, en plus de la psyché de l'individu, un "inconscient collectif". Il est possible d'y voir une vision surnaturelle de l'esprit, un "lien télépathique" ou encore un "monde spirituel", mais on peut se contenter d'y voir un continuum psychique entre tous les humains interagissant intellectuellement par le biais de la parole.
Et effectivement, il apparaît que certaines "tendances inconscientes" ne se réduisent pas à des individus isolés, et ne s'expliquent que par une vision de l'esprit étendu à de nombreuses autres personnes.


Les archétypes psychologiques

Pour Jung, la meilleure manière d'observer l'intérieur l'esprit est de s'intéresser à ses productions inconscientes, tel que les rêves et les mythes, qui ne sont que des "projections" de l'inconscient. En s'intéressant justement aux mythes (et en faisant un "pont" entre l'anthropologie et la psychologie), il met en évidence l'existence de plusieurs "archétypes" de pensée. Des figures récurrentes, que l'on retrouve sous différentes formes.

-persona/ombra


La "persona" est la "personne", le "masque", le "moi". Il est l'image que nous avons de nous même, ce que nous choisissons d'être, l'identité que nous nous donnons socialement. L'ombra est l'ombre, elle est tout ce que n'est pas la persona. Elle est la part caché de nous même que nous ne voyons pas et qui nous effraie.

-animus/anima

L'animus est la part masculine des femmes, et l'anima la part féminine des hommes. Il s'agit "d'entité" que nous nous créons pour retrouver "l'équilibre" et faire contre-poids à notre genre.

-l'enfant intérieur

L'enfant intérieur est un personnage très important dans de nombreuses religions dites "primitives", notamment celle d'Afrique et d'Amérique. Il est très connu de l'anthropologie, qui le qualifie de "fripon divin" ou de "trickster". Il est la part "sauvage", farceuse, joueuse et indomptable de nous-même.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 23 Juin - 17:08 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Expression libre -> Exposé libre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com